23/08/2005

Matières à réflexion.

EXTRAITS D’AUTEURS.

 

 

1.     « Les pinces de notre esprit sont des pinces grossières ; en saisissant la vérité, elles la déforment toujours un peu. »

                                                                     (Cardinal MERCIER )

 

  1. « Rien n’est si fort que l’amour,

           Rien n’est si aimable que sa force. »

                                                              (François de SALLES )

     3. « Toutes les civilisations primitives sont des civilisations  magiques. C’est un lien

magique qui unit l’homme aux forces naturelles et surnaturelles qui l’environnent.

Le primitif, comme le jeune enfant, à cause d’une faiblesse et d’une ignorance analogues, ne perçoit autour de lui que des forces dangereuses et même animées à son égard d’intentions hostiles. L’essentiel, dès lors, est de s’assurer la complicité de quelqu’un d’assez puissant pour réussir, avec son aide, à subjuguer ou au moins à amadouer ces multiples forces . »

                                                                     (Paul ROSTENNE )

 

  1. «  Pour quiconque a l’habitude de la prière, la réflexion n’est trop souvent qu’un alibi, qu’une manière sournoise de nous confirmer dans un dessein. Le raisonnement laisse aisément  dans l'ombre  ce que nous souhaitons y laisser caché.                                                                     

                                                                (Georges BERNANOS)

    

  1. « Il est dur d’être seul, plus dur encore de partager sa solitude avec des indifférents et des ingrats "

                                                                      

                                                                            (Georges BERNANOS)

 

      6.   « On ne propose pas la Vérité aux hommes comme une police d’assurance ou un

            dépuratif. La Vie est la Vie. La Vérité du bon DIEU, c’est la Vie. Nous avons l’air de

            l’apporter, c’est elle qui nous porte. »

                            

                                                                          (Georges BERNANOS)

7.     «  …nos actes sont petits, limités. Nous les dépassons toujours. Ce que nous

faisons importe, certes, mais, en définitive, c’est ce que nous sommes qui compte,

parce que c’est ce que nous sommes que DIEU voit surtout…. »

 

                                                                        ( Julien GREEN)

   

        8.  «  Ce sont les plaisirs qui font perdre la FOI. La volupté. Elle finit par faire taire la

             conscience. Oh ! je sais ; on peut se figurer qu’on a encore la foi, on peut se persuader

             n’importe quoi, mais on n’a plus la vraie FOI, la FOI de DIEU, celle que DIEU vous 

             avait donnée. Ce qu’on met à la place, c’est je ne sais quoi qu’on s’est fabriqué soi-

             même, une sorte d’idole qu’on porte en soi … »

                                                                                       ( Julien GREEN )

9.     «  Nous ne pouvons pas nous passer de la FOI. Sans elle, il n’y a qu’un grand trou

noir au bout de la vie »

                                                                     (Julien GREEN )

 

 






18:13 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.