06/01/2006

L'INCARNATION

L'INCARNATION.

OU

"LE MYTHE SE SISYPHE" revu selon l'Antoinisme.




     Ne confondons pas. Aujourd'hui nous parlons , non pas de la REINCARNATION proprement dite, mais bien de l'INCARNATION.

     L'INCARNATION, c'est ce que, dans le langage commun, nous appelons simplement: la VIE.


     L'INCARNATION pourrait être comparée à une montagne très haute.Toute l'humanité est, au départ,placée au pied de cette même montagne tellement haute qu'on n'en aperçoit pas le sommet.

     Chacun doit la gravir par ses propres moyensen roulant une pierre devant soi.

     La grande majorité y renonce et reste en bas assis sur leur pierre. Les autres commencent l'ascencion et à pousser leur pierre mais pas avec une égale ardeur ni une égale volonté.


     De ce fait, beaucoup s'attardent en route, s'arrêtent constamment pour se reposer.

     D'autres, enfin,entament l'escalade avec beaucoup d'entrain. Puis, trop fatigués d'un trop violent effort,ils s'arrêtent et stationnent très longtemps avant d'entreprendre une autre partie de l'escalade.

     D'autres, encore, subissent du découragement ou une épreuve qu'il ne peuve surmonter et, au milieu d'une étape ardue,préfèrent redescendre à la fin de l'étape précédente.Ou,encore, sont tout-à-coup incapable de maintenir leur pierre qui leur échappe et dégringole la colline.

     D'autres encore, plus minoritaires, exécutent leur travail avec une allure régulière, ne ralentissant et ne laissant leur pierre  que très rarement et, de ce fait, prennent de l'avance.Ils finissent par arriver au sommet beaucoup plus rapidement que tous les autres.

     Ce sommet à atteindre doit être comparé au but que nous devons tous atteindre, vite ou lentement, selon notre volonté.Ce but, c'est le retour à la DIVINITE que notre âme a quittée au début de son incarnation.

     Ces étapes dont nous avons parlé, sont à comparer  à chacune des vies humaines qu'une âme aura dû utiliser au cours de ses incarnations successives.


     Ce qui veut aussi dire que nous devons être conscients que notre individualité présente est responsable d'une étape dans ce retour et qu'il ne tient qu'à chacun d'entre nous de se perfectionner dans le bien en en temps très court ou très long selon que nous le voulions ou non.
 
     Nous ne pensons pas, contrairement aux existentialistes, que l'être humain serait, comme SISYPHE, jeté dans un monde absurde, sans aucun sens et que nous serions, comme ils pensent de SISYPHE, contraints d'escalader la montagne en roulant notre pierre dans un univers qui ne comporterait pas de sens.
 
     La Révélation Antoiniste nous enseigne que le monde dans lequel nous nous trouvons a un sens. Nous l'avons expliqué dans la première partie de ce chapitre.

















 


















16:26 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Découverte de l'antoinisme... je connaissais pas
Intéressant

Écrit par : Meli | 10/01/2006

Les commentaires sont fermés.