25/01/2006

LA SPIRITUALITE.

La spiritualité.

 

 

     La recherche spirituelle se manifeste  de plus en plus dans le monde.  Aucune religion ne peut prétendre en détenir le monopole. Cette recherche  se manifeste partout. Cela se voit dans les mouvements charismatiques. On peut aussi le déceler dans l’apparition de nombreuses sectes . Egalement chez les agnostiques ou même chez les athées : par exemple les recherches effectuées dans les mouvements de la laïcité.

    Cela paraît contradictoire avec ce qui est observé concernant la fréquentation des lieux de culte, du moins en  ce qui concerne les cultes historiques. 8% des Belges seraient encore pratiquants. Mais cette baisse ne signifie pas une perte radicale de la foi, ni de la spiritualité.

     Aujourd’hui, la recherche de la foi, de la spiritualité est souvent devenue solitaire. D’où, notamment, le grand nombre et l e succès des sites Internet y consacrés.

      Comment définir la spiritualité ?

     Selon le dictionnaire HACHETTE, c’est

 1° la qualité de ce qui est de l’ordre de l’esprit ;

 2° ce qui a trait à la vie spirituelle.


     Selon le PETIT ROBERT, c’est :

 1° le caractère de ce qui est spirituel, indépendant de la matière et
 2° l’ensemble des croyances et pratiques qui concernent la vie spirituelle.

    Il faut aussi rapprocher ces définitions, qui apparaissent plutôt comme des lapalissades et demandent une étude plus approfondie, de la définition du spiritualisme :

    «  Doctrine qui considère comme deux substances distinctes la matière et l’esprit et proclame la supériorité de celui-ci »

      La spiritualité suppose-t-elle la foi en une divinité ? Ce n'est pas le cas pour les agnostiques et les bouddhistes. En outre, pour ceux chez qui, comme, entre autres les ANTOINISTES, cela suppose bien la foi en une divinité, on peut rencontrer une énorme variété de conceptions de la DIVINITE. Et, surtout, une plus grande variété encore du culte à rendre à cette DIVINITE !

       La  spiritualité implique :

      une pratique : on ne cesse de le répéter, il s’agit, notamment, de la fréquentation régulière des lieux de culte ;

     une discipline : il ne faut pas pratiquer le self-service spirituel : rien ne vaut la lecture régulière des livres saints ( pour les Antoinistes : l’ENSEIGNEMENT  du PERE ANTOINE » ;

     un apprentissage : on ne peut pas prétendre d’emblée arriver au niveau ! supérieur dee la recherche spirituelle.

       La spiritualité est  la manifestation  de ce que DIEU réside au sein de chaque être humain. En fin de compte, elle est donc la manifestation de ce qui différencie l’homme de l’animal.

       Je vous invite à consulter sur ce site (ou sur le site www.20six.fr/antoinisme) les textes relatifs à la méditation et à la prière.      

 

 

ad

 

 

 

 

 

 

16:23 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.