26/04/2006

LES PROPHETES MONTRENT LE CHEMIN

LES PROPHETES MONTRENT LE CHEMIN.

 

     Nous avons déjà dit que, quand on parle de prophètes, il ne fallait pas s'attacher à un religion, à une croyance bien définie. Il faut se libérer absolument de l'idée fausse qu'il n'y aurait de vrai prophète que ceux d'une seule FOI!

 

     Nous avons aussi dit, mais il ne faut pas se lasser de le rappeler, qu'il ne fallait pas assimiler la notion de "prophètes" à la notion habituelle de "prophéties" ( prédictions de l'avenir).

 

     Les prophètes ne sont pas des mages ou des magiciens qui sont venus, périodiquement, prévoir et annoncer l'avenir.

 

     Les pro^phètes sont apparus dans toutes les époques, dans toutes les religions et dans tous les peuples.

 

     Bien souvent, ils sont apparus à un moment où leur peuple traversait une crise morale. Plutôt que d'être quelqu'un qui vient prédire l'avenir, le prophète est  la voix qui crie dans le désert ("vox clamans in deserto"). Ils nous montrent le chemin à suivre vers la réalisation de notre être rféel.

 

     On pourrait aussi les comparer à DIOGENE: ils  sont semblables à des hommes qui se promèneraient en pleine journée, une torche ou une lanterne à la main. ( Attention, cela ne signifie nullement que je prenne DIOGENE pour un prophète!- on aura peut-être l'occasion d'en reparler)

 

     En général, les prophètes sont humbles et pauvres de matière. Ils puisent dans un seul fluide, le fluide d'amour divin.

 

     En outre, jamais ils ne demandent aux hommes de s'attacher à leur personne.Ils demandent de s'attacher unuiquement au message qu'ils délivrent. Ce message est évidemment différent, dans la forme,selon les époques, les lieux, les cultures, les crises morales vécues au moment de leur apparition. Mais, dans le fond, si on veut bien prendre de la distance, on trouve toujours un dénominateur commun.

 

     Ils sont gênésquand on leur attribue trop d'honneurs. On doit leur être reconnaissants du message qu'ils ont apportés. c'est légitime. C'est normal. Mais on ne peut en aucun cas les aduler...et surtout pas les idolâtrer.

16:25 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Les prophètes Assez d'accord avec la vision exposée.

Dans la foi bahá'íe, on distingue entre les "Manifestations de Dieu" (prophètes majeurs), grands éducateurs de l'humanité, qui sont venus et continueront à venir de la part du Créateur pour guider les humains vers une civilisation toujours plus harmonieuse, plus juste et plus pacifique; de plus en plus universelle aussi. Ils sont comme des miroirs parfaits de la volonté de Dieu. Ils ont une nature humaine mais surtout une âme illuminée entièrement par l'esprit saint. Leur pouvoir est celui de Dieu, bien qu'apparemment ils soient complètement démunis, souffrent et soient souvent persécutés et mis à mort à l'instigation du clergé de leur époque.
Ce sont notamment Moïse, Krishna, Bouddha, Zoroastre, Jésus, Muhammad, le Báb et Bahá'u'lláh. Ils ont tous apporté un Livre inspiré, qui ne vient pas de leur intelligence, contenant des lois.

Ensuite, on distingue les prophètes mineurs, comme les prophètes d'Israël (Isaie, Daniel, Ezéchiel...), qui sont venus à la suite de Moïse mais n'ont pas modifié sa loi.

A côté de ces prophètes, on trouve quantité de personnages inspirés, de saints, qui vivent selon les enseignements des Manifestations de Dieu et rappellent leur message.

Voilà la conception que j'ai trouvé dans les enseignements bahá'ís que l'on peut compléter en visitant http://bahai.org

Écrit par : JPL | 16/05/2006

Les commentaires sont fermés.