28/06/2006

REFLEXIONS SUR LA "LOI HUMAINE ".

REFLEXIONS SUR LA

" LOI HUMAINE "

 

    Il s'agit, ici, de quelques extraits, significatifs,du chapitre " LA LOI HUMAINE COMPAREE A LA LOI DE LA CONSCIENCE ".

 

     1. La "LOI HUMAINE" et l'amour.

 

        " Chaque fois que nous agissons avec amour,nous sommes à l'abri du Code pénal. L'amour, c'est DIEU, la vérité, et si l'on pouvait nous atteindre dans la vérité, on pourrait atteindre DIEU"

 

     2. La " LOI HUMAINE " et la conscience.

 

     " La conscience doit nous diriger;nous y conformons nos actes suivant notre développement sans nous rendre compte de son efficacité. Toute loi doit avoir la conscience pour base..."

 

     3. La " LOI HUMAINE " et l'éducation.

 

     " Il ne faut pas croire qu'une loi matérielle soit une sauvegarde pour l'homme, elle doit servir seulement à l'éducation des moins avancés. "

 

     4. La " LOI HUMAINE " et  la morale.

 

     " Si par le progrès elle ne s'assimile plus à la conscience, elle l'écartera de la morale au lieu de l'en rapprocher, en le tentant à l'étudier pour la faire servir seulement à son avantage personnel."

 

     5. La " LOI HUMAINE " et la loi de la conscience.

 

     " Dépasser la mesure en quoi que ce soit, c'est enfreindre la loi matérielle, établie pour apprendre à l'homme à se diriger dans la voie du bien, l'enfreindre, c'est enfreindre la loi de la conscience. "

 

     6. La " LOI HUMAINE " face à l'évolution de la société.

 

     " Une loi qui ne correspond plus à la cause qui l'a fait naître, je le répète, opére contrairement, même au détriment de ceux qui veulent la faire respecter parce qu'ils l'envisagent pour punir et non pour éduquer. D'un autre côté, un juge peut se voir empêché de se prononcer en toute justice par une loi surannée, qui devrait être hors d'usage ou amendée et dont la partie adverse réclame l'application..."

 

     7. La " LOI HUMAINE " et les personnes inadaptées.

 

     " Quelle est la loi encore que l'on devrait appliquer à une personne ignorante, arriérée, qui ne connaît ni le bien ni le mal ? Et il y en a beaucoup dans ce cas, qu'un juge aurait de la peine à condamner s'il ne devait recourir qu'à la loi qui correspondrait à leur nature."

 

     8. La " LOI HUMAINE " et son utilité.

 

     " Quand elle n'est pas l'instrument de la conscience, l'intelligence nous pénètre du mal mais jamais du bien. Pour en avoir la certitude, abolissons les lois actuelles, rétablissons celles qui existaient il y a quelques milliers d'années; je crois qu'on verrait un spectacle terrifiant, pas tant par la brutalité mais par une méchanceté malicieuse."

 

12:16 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.