28/09/2006

LA QUESTION DE LA FOI.

LA QUESTION DE LA FOI.

 

     Existe-t-il un gène de la Foi ?

 

       Certains hommes sont-ils prédestinés à la Foi? Les autres, au doute irrémédiable ou, encore, à la mécréance ?

 

      Est-il possible que, au cours d'une réincarnation, un être humain ne puisse échapper à la Foi ? Autrement dit, est-il possible, qu'au début d'une incarnation, il soit inscrit dans le destin d'un homme que, sans effort, sans épreuve, la voie royale lui est ouverte ?

 

      Il s'agirait là d'une théorie qui, pour les Antoinistes, serait inconcevable. L'admettre serait s'opposer au principe du libre arbitre et au principe de l'échelle du progrès, de l'amélioration, de l'avancement par l'épreuve subie.

 

      La Foi relève, à la fois, d'une capacité accordée par DIEU et de son acceptation en toute liberté par un homme ainsi que du choix de manifester cette capacité et cette acceptation.

 

      Cela signie-t-il, malgré tout, que certains sont choisis et bénéficient de cette grâce alors que d'autres en seraient exclus.

 

      Non, il existe, de tout temps,chez tout être humain, une tendance naturelle à chercher DIEU , à chercher son semblable et à se chercher soi-même.

 

     C'est d'ailleurs au travers de la recherche de son semblable que l'homme est à la recherche de DIEU et qu'il comprendra qu'il doit se chercher soi-même ( Voir le 1° principe ).

 

     Il n'y a pas de Foi sans engagement libre de la personne, ni sans relation avec l'autre ( voir 4° et 5° principes ),ni sans choix de la manifester ( voir 3° principe ), ni sans retour sur soi afin de se découvrir tel qu'on est.

 

19:42 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |