24/11/2006

CE QUI DISTINGUE L'ÊTRE HUMAIN DES AUTRES VIVANTS.

 

CE QUI DISTINGUE L’ÊTRE HUMAIN

DES AUTRES ÊTRES VIVANTS.

 

 

TROIS ELEMENTS PEUVENT ÊTRE MIS EN EVIDENCE :

 

  1. L’amour ;
  2. La parole ;
  3. L’hospitalité.

 

1.     L’AMOUR

 

L’amour distingue l’être humain des autres vivants. Quand on parle d’amour, on ne considère pas la recherche de la reproduction, ni la tendance naturelle à protéger la progéniture .

 

L’amour peut, en quelque sorte, se définir comme étant

·        la compassion (c’est à dire la faculté de se mettre au diapason de son semblable, littéralement : de savoir souffrir avec lui…)

·        désintéressée , c’est-à-dire sans calcul, sans recherche d’un retour

·        qu’on éprouve ( c’est-à-dire que l’on vit intimement)

·        pour ses semblables

·        et pour l’AUTRE ( il est facile d’éprouver de la compassion pour un proche, mais …appliquer le cinquième principe sans arrière-pensée c’est autre chose !)

 

2.     LA PAROLE

 

Moyen de rencontre par excellence :

·        Parler

·        Se parler entre soi

·        Se répondre…

 

3.     L’HOSPITALITE

 

L’hospitalité, c’est quand on arrive

·        à considérer l’autre comme on se considère soi-même

·        à être capable de se mettre à sa place (l’empathie)

·        à se demander comment on aimerait être considéré soi-même

·        à considérer que l’autre est égal à soi-même ( ce qui devrait être plus facile si l’on a bien en tête ce premier principe )

 

             Malheureusement, la société matérialiste dans laquelle on vit tend à

·        nous parquer dans des catégories

·        nous rendre individualistes à outrance

·        à nous pousser à considérer que «  l’avoir » vaut mieux que «  l’être »

·        à nous faire considérer qu’il vaut mieux trouver son bonheur dans la possession d’objets, de marchandises, dans le pouvoir plutôt que dans le contact, dans le partage.

17:05 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.