20/01/2007

" LES RELIGIONS DE GUERISON " Un livre de Régis DERICQUEBOURG.

 

«  LES RELIGIONS DE GUERISON. »

( LIVRE DE REGIS DERICQUEBOURG )

 

LA DEDICACE DE L'AUTEUR :

« J'ai rédigé "Croire et guérir" pour donner un éclairage sur un phénomène social dont on commence à parler : les groupes religieux qui veulent apporter la guérison des maladies physiques, psychiques, voire remédier aux vicissitudes de la vie.

 Dans les faits toutes les religions se préoccupent de la santé du corps (miracles de Lourdes, messes pour les malades, imposition des mains par les pasteurs, dévotion aux saints guérisseurs, prolongements thérapeutiques du Bouddhisme et de l'Hindouisme) mais chez elles, le traitement spirituel des maladies est périphérique car la vie religieuse est principalement centrée sur le salut de l'âme après la mort ou à la fin des incarnations.

Or, il existe des mouvements spirituels, en quelque sorte "spécialisés" dans les soins spirituels aux malades. La santé est le pilier central de leurs croyances et de leurs pratiques. Je les ai appelées "les religions de guérison". Ce sont : l'Antoinisme, la Science chrétienne, la Scientologie, Invitation à la vie.

 C'est à eux que je consacre ce livre en me situant hors du débat qu'ils suscitent. Dans sa préface, Jean Baubérot signale bien mon but : présenter ces mouvements sur la base d'enquêtes (par questionnaires, par observation, par entretiens et dans un cas par tests) pour être le plus objectif possible. Dans la postface, Guy-Olivier Séguy, en sa qualité d'avocat spécialisé dans la liberté de conviction, traite de la question de l'exercice illégal de la médecine et de la limite à la liberté de guérir qui s'arrête au point où l'on risque de nuire à autrui. On rejoint ici la question de la responsabilité vis-à-vis d'autrui. »

 (Régis Dericquebourg)

 

Réflexions sur le chapitre de son livre dans lequel il traite de l’antoinisme.


Par ailleurs, l’auteur traite aussi de l’Antoinisme, un culte fondé en Belgique au début du vingtième siècle par Louis Antoine.

Ce groupe prône la guérison par la foi, ce qui n’est pas sans rappeler les thèses avancées aujourd’hui par Lise Bourbeau dans le best-seller Écoute ton corps. En fait, l’Antoinisme fait partie de ces nombreuses « religions de guérison » qui ont vu le jour au tournant du siècle. Dans les quatre groupes étudiés par Dericquebourg, le miracle est devenu un événement ordinaire ; il est possible d’y assister ou même d’y participer tous les jours.

 La rencontre avec Dieu ne se réalise pas au ciel, mais bien sur terre. C’est donc à un enchantement presque immédiat que nous convient ces groupes.

La conception d’un salut individuel se réalisant par un travail personnel, que ce soit par la prière ou la thérapie, conduit inévitablement à la conclusion que la guérison des maladies est possible grâce à une régénération, morale ou psychologique, obtenue par l’autosuggestion. Dans les quatre groupes, l’accent est mis sur la formation des individus afin que ces derniers puissent la mettre en pratique très rapidement, de façon individuelle.

Les connaissances transmises sont souvent puisées dans la culture ambiante, ce qui les rend plus facilement assimilables pour la plupart des adeptes.

 Les quatre fondateurs de ces groupes ont tous souffert de troubles physiques qui ont été guéris par une révélation personnelle.

 Il est à souligner que la conversion passe presque irrémédiablement par une guérison obtenue grâce aux techniques employées par les membres. Selon Dericquebourg, ces « religions de guérison » sont optimistes parce qu’elles font la promotion du développement du potentiel humain.
Ce livre est important car il est l’un des premiers à ne pas qualifier ces groupes de « sectes », mais bien de « mouvements » ou de « religions de guérison ». Cette dernière désignation m’apparaît extrêmement féconde, à condition qu’on la situe dans un mouvement social plus vaste qui est celui du Nouvel Âge. Il reste que la conceptualisation est ici appuyée par quatre études de cas solides, basées sur des recherches de terrain exemplaires

10:23 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.