16/02/2007

INSTRUCTION ET EDUCATION.

 

INSTRUCTION ET EDUCATION.

EXTRAIT D’UN TEXTE DU PERE ANTOINE PUBLIE DANS LE N° 3 DE LA REVUE « L’UNITIF ».

 

 

     « Tout ce que l’on peut imaginer d’utile, au point de vue de ce monde, l’instruction comme autre chose, résulte de l’intelligence puisque c’est en elle que nous sommes incarnés. Il doit en être tout autrement de l’éducation parce qu’elle a la morale pour base, mais si ne nous l’appuyons que sur l’intelligence, elle ne sera comme l’instruction qu’un résultat de la matière. Nous n’avons pas tous les mêmes principes pour élever nos enfants ; ils diffèrent suivant l’avancement de nos parents, plus ou moins intellectuel ou moral. Vous dites que l’éducation fortifie l’intelligence de l’enfant parce que vous vous basez sur le même principe que l’instruction. Vous ajoutez qu’elle forme le cœur. Je dois vous faire remarquer que c’est là que tous nous faisons erreur, car nous croyons appartenir à une classe d’autant plus élevée que nous possédons plus de connaissances. Il est vrai que la personne instruite peut paraître au point de vue du monde par sa façon d’agir plus honnête que celle qui ne l’est pas. Mais cette honnêteté est-elle réelle alors qu’on ne s’est basé que sur l’intelligence ? Impossible puisque celle-ci n’est que le siège de la matière, puisqu’elle est opposée à la morale ? Rendons-nous en compte par nous-mêmes, voyons si nous sommes par notre instruction plus avancés moralement que nous ne l’étions avant de l’avoir reçue. Si l’amélioration dépendait des connaissances, l’humanité aurait fait un immense progrès et posséderait d’autant plus d’amour qu’elle est plus développée puisqu’il n’y a que lui qui nous élève. L’intelligence pourrait-elle nous pénétrer de la morale alors qu’elle ne peut en faire que la théorie ? je ne dis pas que l’instruction soit inutile, mais avant de la revendiquer comme principe de la vraie éducation, cherchons à savoir où réside la source du bien et du mal, ce qu’est l’intelligence ; alors nous pourrons apprécier réellement de quelle façon elle nous est utile. Mais aussi longtemps que nous ne nous appuierons que sur elle pour raisonner les choses, nous ne ferons que nous abuser. »

09:56 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.