18/02/2007

MONS-CROTTEUX ou MONS-LEZ-LIEGE: NAISSANCE ET ENFANCE DU PERE ANTOINE

 

 

MONS-CROTTEUX

 ( MONS-LEZ-LIEGE ) :

NAISSANCE ET ENFANCE DU PERE ANTOINE.

 
RUE DES PRIESSES

 

Tout au début du roman de Robert VIVIER (« DELIVREZ-NOUS DU MAL ») , nous trouvons :

     « Ce fut un dimanche, le 7 juin 1846 que le garçon vint au monde. Le lendemain, dès le matin, le grand martin porta le bébé à l’église de MONS, où le curé le baptisa sous le nom de LOUIS. La sœur aînée, Marie-Catherine, et son mari Louis THIRY, des AWIRS, étaient parrain et marraine.

          Ce que Martin dut courir, ce jour-là… A midi, avec son ami et voisin Otto DARGENT, le tailleur de pierres, il présentait son fils à M. JACQUEMIN, le bourgmestre de FLEMALLE, lequel alla quérir à la maison d’école son frère l’instituteur pour servir de second témoin. La présence de celui-ci fut bien utile : c’est lui qui signala la faute commise par Martin, qui avait déclaré comme nom de famille ELOI au lieu d’ANTOINE, vu que tout le monde  dans le pays les appelait, non pas  les ANTOINE, mais les ELOI. Le maître d       ‘école barra ELOI et écrivit : « ANTOINE est le vrai nom. »

         Il y a un bout de chemin, de FLEMALLE aux PRIESSES. »

 

Remarques :

1.     Il s’agit des anciennes appellations des communes. En 1846, le quartier de CROTTEUX faisait partie de la commune de HOLLOGNE-AUX-PIERRES et le quartier de MONS, de la commune de FLEMALLE-GRANDE.

2.     En 1896, il y a eu une réforme des communes. La commune de MONS-LEZ-LIEGE a été constituée par le détachement de ces deux quartiers de leurs communes d’origine.

3.     En 1976, lors de la fusion des communes, on a procédé à l’opération inverse : MONS-LEZ-LIEGE a été scindée en deux et les deux quartiers ont rejoint leur commune d’avant 1896.

4.     Dans la région, on parlait couramment de «  MONS-CROTTEUX ».

5.     Il ne faut pas commettre l’erreur de certains « chercheurs » qui confondent et font naître le Père ANTOINE à MONS dans le HAINAUT en précisant même « dans le borinage » !

6.     «  Rue des Priesses » ( en wallon ) se traduit en français par «  Rue des Prêtres ». Cela désignait souvent, dans l’Ancien Régime, un endroit qui avait appartenu ou avait été concédé, au clergé local.

 MAISON NATALE

 

 

 

Il s’agit de la maison natale du Père ANTOINE, située Rue des PRIESSES ( actuellement sur FLEMALLE).

Elle n’est plus guère reconnaissable :

 pour élargir la rue, on a raboté une partie du jardin,

le puits a disparu,

le propriétaire actuel a entièrement rénové l’habitation.

 

Pour gouverne, voici ce que l’on trouve dans le livre écrit par Pierre BEBOUXTHAY :

 

 « Louis-Joseph ANTOINE  vit le jour, en juin 1846,à deux lieues de LIEGE, au hameau de MONS, au lieu-dit « A  la Chapelle », rue des Priesses. A cette époque, cet endroit faisait partie de la commune de FLEMALLE GRANDE ; il a été annexé à la commune de MONS-CROTTEUX par une loi du 14 décembre 1896. De là vient que certains auteurs font naître le futur thaumaturge à MONS-CROTTEUX. Remarquons aussi que déjà en 1846, la maison natale dépendait de la paroisse de MONS ; c’est dans l’église de ce village que le fils du houilleur Martin ANTOINE reçut le baptême, le lundi 8 juin 1846.

 

 «  Pridie natus » ( né la veille ) dit le registre des baptêmes : Louis ANTOINE aurait donc vu le jour le dimanche 7 juin. Mais d’après l’état civil, il serait né le 8, à 4 heures du matin….A la maison communale, il n’y avait, semble-t-il, aucun témoin qui fût à même de rectifier lune erreur de la part du déclarant, lequel n’était même pas très sûr de son propre nom : il se fit d’abord nommer « ANTOINE » puis fit remplacer ce patronyme par « ELOI », prénom de son père, mais par lequel les habitants du village désignaient habituellement la famille ANTOINE ( amon ELÔY, chez ELOI ) ; finalement il revint( au vrai nom  ANTOINE ».

 

10:45 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

venez a mon aide , s v p . je recherche des contacts avec des fréres antoinistes .Car l'enseignement me manque térriblement .Ains que la communion entre fréres et soeurs .merci de répondre a mon appelle .

Écrit par : freddy | 05/03/2007

délivre nous du mal ! c'est le titre d'un livre , histoire du pére et de la mére antoine, JE LE RECOMMANDE VIVEMENT .délivre-nous du mal , de roger vivier , si mes souvenirs sont bon .A lire et a méditer !

Écrit par : fréddy | 16/04/2007

Les commentaires sont fermés.