20/04/2007

L'AUREOLE DE LA CONSCIENCE. REFLEXIONS SUR LES DIFFERENTS TYPES D'AMOUR.

 

AMOUR REFLEXE, AMOUR HUMAIN ET AMOUR DIVIN

 

( REFLEXIONS AU DEPART DE « L’AUREOLE DE LA CONSCIENCE »

 

« Un seul remède peut guérir l’humanité : LA FOI ; c’est de la foi que naît l’amour : l’amour qui nous montre dans nos ennemis DIEU lui-même ; ne pas aimer ses ennemis, c’est ne pas aimer DIEU ; car c’est l’amour que nous avons pour nos ennemis qui nous rend dignes de Le servir ; c’est le seul amour qui nous fait vraiment aimer , parce qu’il est pur et de vérité. »

 

     Le grand problème quand on parle d’amour, c’est qu’il faut distinguer entre l’amour réflexe, purement matériel, l’amour humain, émotif et pas toujours dénué d’intérêts, et l’amour divin.

 

     L’amour purement matériel est une attitude purement réflexe, basée sur l’intérêt, l’assouvissement des appétits, des désirs. Il en est ainsi lorsque nous disons : « j’aime me promener », « J’aime le cinéma », « J’aime le bon vin ». Cette manière d’être est purement matérielle, instinctive. Elle suppose une notion préalable d’ordre de préférences, une notion préalable de jugement bien souvent établis a priori et de façon catégorique. Elle suppose aussi une opposition : s’il y a une préférence, il y a de l’indifférence, de l’opposition, de l’aversion parfois. Prenons l’exemple du vin : on aime le vin en général ou on préfère la bière ou encore, on ne supporte pas le vin ou on préfère le vin italien au vin français, le vin rouge au vin blanc. On peut aussi succomber à l’addiction et connaître la plaie de l’alcoolisme…Bref, ce type d’amour peut ouvrir la boîte de Pandore et nous offrir toute la palette des fameux « sept péchés capitaux ».

 

     Voyons à présent l’amour humain, l’amour envers nos semblables. Lorsque nous disons avoir cet amour, nous disons automatiquement avoir des préférences : notre conjoint, nos parents, nos enfants, les membres d’un certain cercle….Cela suppose aussi avoir de l’indifférence pour la plupart des autres êtres humains, au mieux. Au pire, avoir de l’aversion , de la haine. Cet amour peut aussi bien souvent être basé quasiment sur les mêmes principes que l’amour matériel dont on vient de parler. L’amour entre un homme et une femme, le fameux coup de foudre, résultera plus souvent d’un attrait physique plutôt que d’un attrait moral. L’intérêt, la recherche de la satisfaction de besoins n’est donc pas nécessairement étranger à l’amour humain. Lorsque nous disons à un être du sexe opposé « Je t’aime », cela sous-entend aussi « Je veux que tu m’aimes », « Je veux que tu sois à moi »…Notre amour pour nos proches peut aussi nous conduire aux pires dérapages on voit souvent des personnes aller jusqu’à nuire à d’autres voire à commettre des crimes ou faire des faux témoignages pour protéger ceux que l’on aime.

 

     L’ autre forme d’amour, l’amour divin s’adresse à tous les êtres sans aucune distinction, même vis-à-vis des plus grands étrangers, même vis-à-vis de ceux que nous considérons comme nos ennemis. L’amour divin est impartial, total et, surtout, désintéressé. Il est prodigué sans restriction à tout le monde, sans rien attendre en échange. Ne rien dire, ne rien manifester mais donner des preuves constantes d’amour c’est alors vraiment aimer. Il n’est plus alors question de la « vue du mal » car elle falsifierait cet amour divin.

18:55 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.