15/09/2007

PERSONNE N'A LE DROIT DE FAIRE DES REMONTRANCES.

 

Il s'agit, ici, d'un extrait du chapitre "ÊTRE OU PARAÎTRE". Ce passage m'a été inspiré par une scène vue dans un commerce: un grand-père  lançant des regards hargneux à son petit-fils atteint de surdité:

" Personne n'a le droit de faire des remontrances. Quand nous remarquons quelque chose d'injuste en apparence, ne nous hâtons pas de juger; tâchons plutôt d'en pénétrere la cause et nous serons plus indulgents, plus raisonnables. Cette étude est pour nous d'une extrême importance. Une action, quelle qu'elle soit, a un but et elle est tout à la fois utile à qui la commet et à qui la subit".

Les commentaires sont fermés.