30/06/2008

L'ENTERREMENT DU PERE ANTOINE RELATE DANS L'UNITIF.

 

TOUJOURS CONCERNANT LA DESINCARNATION

DU PERE ANTOINE :

ARTICLE PARU DANS L’UNITIF.

 

     Voici l’article paru dans le n° d’août 1912 de « L’UNITIF » :

« Aussitôt que les adeptes apprirent la désincarnation du Père, ils accoururent au Temple pour offrir leurs services, prêts à chômer pour honorer Celui qui leur a donné plus que la vie, en les guérissant du doute. Les adeptes de l’étranger, prévenus par télégramme, prirent le premier train s’ils étaient libres et les autres s’empressèrent de se mettre en route aussitôt qu’ils le purent. Il n’y avait que l’impossibilité matérielle qui les empêchât de se rendre à JEMEPPE et nous savons de source certaine que des familles très pauvres  firent avec bonheur les plus  grands sacrifices, vécurent de pain sec pour pouvoir accomplir le voyage et venir témoigner leur respect au Père, qui les avait protégés et relevés dans leurs grandes souffrances physiques et morales. L’atmosphère du Temple était si réconfortante que les cœurs les plus émus en arrivant se sentaient raffermis et les larmes cessaient aussitôt de couler. Deux rangées d’adeptes se tenaient constamment avec la plus profonde piété aux deux côtés du Père. Un service d’ordre avait été organisé à l’entrée pour éviter le trouble, car le peuple se présentait en foule pour rendre hommage à Celui qui l’avait toujours entouré de son amour, qui avait compati à toutes ses misères et ses souffrances. »

     En effet, la dépouille du Père ANTOINE avait été installée dans le Temple de JEMEPPE ( contrairement à l’usage antoiniste qui veut que la cérémonie de l’enterrement se fasse sans passage par le Temple )

     Pendant les quelques jours en attendant l’enterrement, une foule énorme défila dans le Temple.

18:25 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/06/2008

LA DESINCARNATION DU PERE ANTOINE: LA PRESSE LIEGEOISE DE L'EPOQUE.

 

25 JUIN : ANNIVERSAIRE DE LA DESINCARNATION

 DU PERE ANTOINE.

     La désincarnation du Père ANTOINE provoqua beaucoup de réactions, notamment dans la presse. En voici quelques unes.

     Le lendemain, 26 juin 1912, le journal ( à l’époque libéral ) «  LA MEUSE » expose :

« ANTOINE repose dans l’attitude de l’homme assis dans un fauteuil. Il a la physionomie d’un bon pasteur, d’une sorte de CHRIST aux traits fortement altérés, mais doux et fins. Son visage de cire, maigre et encadré d’une barbe d’archimandrite, accuse les souffrances endurées. Les cheveux, très abondants, retombent en longs filets d’argent qui touchent quasi les épaules. »

     Le 27 juin 1912, le journal catholique liégeois « LA GAZETTE DE LIEGE » se borne à reproduire le texte de la lettre expédiée par le Conseil d’Administration du Culte Antoiniste annonçant la mort d’ANTOINE :

« Frères,

    Le Conseil d’Administration du Culte Antoiniste porte à votre connaissance que le Père vient de se désincarner aujourd’hui, mardi matin, 25 juin. Avant de quitter son corps, Il a tenu à revoir une dernière fois ses adeptes pour leur dire que Mère Le remplacera dans sa mission, qu’Elle suivra toujours son exemple. Il n’y a donc rien de changé, le Père sera toujours avec nous, Mère montera  à la tribune pour les opérations générales les quatre premiers jours de la semaine à 10 heures.

   L’enterrement du Père aura lieu dimanche prochain, 30 juin, à 3 heures. »

     Pourtant, malgré ce signe de tolérance et de respect, le 01 juillet 1912, un rédacteur du même journal, ayant trempé sa plume dans du fiel, écrivit ceci :

« Le Père n’est plus. Il est bien mort et enterré. C’est en vain que, le veillant avec un soin jaloux, ses acolytes et le Conseil d’Administration attendirent qu’il se réincarnât. »

   

 

16:10 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/06/2008

Le Père ANTOINE, l'antoinisme et la prière.

 

LE CULTE ANTOINISTE ET LA PRIERE.

     On me pose la question de savoir ce que représente la prière pour les ANTOINISTES.

     Une première réponse est toute simple, la liturgie antoiniste se réduit à sa plus simple expression : l’Opération générale qui se borne à l’annonce, à quelques minutes de recueillement et aux remerciements du desservant. Même si dans les temples avec photos ( et donc les temples français ), il y a un peu plus, cela se limite à une lecture ( alternativement les « DIX PRINCIPES  et le chapitre « LA CHARITE MORALE »). Aucun texte de prière n’est prévu. Contrairement à la religion catholique où les deux prières les plus répandues sont le «  Notre Père » et le « Je vous salue Marie », il n’existe, chez les Antoinistes, aucun texte à étudier et à réciter.

     Quelle est, dès lors, la position du Culte à propos de la prière ? Voyons ce qu’en dit le Père ANTOINE. Comme d’habitude, celui-ci prend une position très humaine, très compréhensive.

     Nous trouvons d’abord dans le chapitre « LA PRIERE » sa position officielle :

« La prière est dans l’action dictée par la conscience, d’où peut résulter le bien.

  A certains moments, dans une grande douleur, par exemple, il arrive qu’une seule prière récitée sincèrement nous soulage ; toute souffrance a cependant une cause et si nous comprenions l’avenir, nous reconnaîtrions qu’elle est le résultat d’un acte contraire à la loi de la conscience. Je le dis souvent : Quand cette cause n’existera plus, le mal sera guéri. Dans les instants pénibles, hâtons-nous de puiser au sein de DIEU la force et le courage pour bien remplir nos devoirs. Lorsque l’intention se fait sentir, nous ne devrions jamais attendre. »

     Et plus loin :

«  Je le répète souvent, travailler c’est prier ; en effet, le travail qui rentre dans le devoir est de la prière et le meilleur est celui qui est basé sur la charité. Ne perdons pas de vue la loi qui dit : ‘’ Fais bien et bien tu trouveras ‘’ et tâchons de nous convaincre de sa réalité. »

     Dans le chapitre « LA CROYANCE ET LA FOI », nous trouvons encore ceci :

« Ne croyons pas en DIEU, n’espérons jamais rien de LUI, mais croyons en nous et agissons naturellement. Sachons que nous sommes DIEU nous-mêmes, que si nous voulons, nous pouvons.

  La croyance a été imaginée par l’intelligence qui a toujours cru que DIEU existe en dehors de nous. Elle ne peut être naturelle car elle suscite la crainte et nous fait agir toujours contrairement, avec la pensée que DIEU nous voit, qu’IL nous observe, qu’IL nous punit et nous donne des récompenses ; c’est ainsi que nous faisons le mal croyant faire le bien. »

     Sans être de parti pris, il faut bien admettre que, trop souvent dans l’esprit de celui qui prie, la prière a pour objet de s’adresser à un DIEU considéré comme supérieur à nous, tout puissant, omniscient. On s’adresse à LUI par la prière pour mériter quelque chose en retour. La conception traditionnelle de la prière répondrait donc à la croyance et non à la foi véritable.

     Cette position est très bien résumée en ces termes:

« Elle ( la croyance ) nous tente à prier DIEU pour être heureux dans l’assouvissement de notre imperfection, tandis que le bonheur ne résulte que de notre amélioration. Mais celle-ci ne peut s’effectuer que par la vraie prière qui consiste dans les actes et non dans les paroles, qui s’appuie sur la loi qui nous dit : ‘’ Fais bien et bien tu trouveras.’’ »

     Le Père ANTOINE le rappelle encore dans le chapitre « LA VUE DU MAL SENSIBILITE DE L’INTELLIGENCE » :

« Nous ne pourrions faire un bien véritable sans avoir acquis le désintéressement ; nous agissons toujours en vue d’une récompense, bien que croyant en DIEU, nous LE prions plutôt pour avoir la jouissance des biens terrestres, ce qui ne fait qu’agrandir notre imperfection. »

     Le dernier mot, nous le trouvons dans le chapitre justement intitulé « COMMENT NOUS DEVONS PRIER ET POUVONS PROGRESSER » :

« Parlons maintenant de la prière, la révélation nous enseigne que c’est dans l’amour que nous devons la puiser, mais il se peut que nous voulions la baser sur une loi quelconque que nous croyons de DIEU en L’imaginant en dehors de nous, notre foi n’étant pas suffisamment développée nous laisse incertains de ce que nous devons faire pour remplir notre devoir. Que ceux qui pourraient avoir encore de ces pensées fassent cette comparaison, qu’ils se demandent s’ils sont autant heureux, en faisant face à la loi qui nous désunit qu’en se pénétrant de l’amour qui l’anéantit. Prions qui nous voulons, nous ne faisons aucun mal en nous adressant à celui en qui nous avons la foi. »

     Et, un peu plus loin :

« …notre manière de prier DIEU diffère selon cette conception ( que nous avons de DIEU )qui elle-même varie suivant notre élévation. Les uns contemplent une figure humaine, les autres une lumière, d’autres encore un cercle, une étoile ou tout autre signe. Ces vues sont la preuve qu’ils persévèrent dans la prière. Il y en a qui ne se font aucune conception de la Divinité, il est rare qu’ils puissent s’acquitter de leur prière sans être distraits et obligés ainsi de la recommencer ; la plupart croiraient bien prier s’ils ne se plaçaient devant une image représentant DIEU ou s’ils ne s’agenouillaient devant un ou plusieurs cierges allumés. »

     Tout cela, c’est pour ceux qui ont la croyance, voici pour ceux qui ont véritablement la foi :

« Nous avons dit que celui qui possède la foi trouve en lui tout ce qui peut lui être nécessaire, parce qu’il sait que DIEU n’existe qu’en nous, que tout ce que nous pouvons par elle, c’est DIEU qui le fait, nous agissons en toute sincérité par LUI. »

     Nous pouvons voir que le Père ANTOINE avait une attitude très humaine, très compréhensive. Tout en donnant sa position, il admet les autres attitudes et les expliquent même. Voici comme il conclut ce chapitre :

« J’en conclus que tout croyant doit réciter les prières que sa conscience lui dicte. Nous n’ignorons pas que tout acte qui s’appuie sur celle-ci est vraiment la prière.

   Nous devons respecter toute croyance comme notre conscience nous le rappelle, car la prière est un réconfort, celui qui aime de la faire et qui ne vise que son avenir ne peut que s’améliorer, c’est sa conscience qui lui raisonne comment il doit agir pour s’élever vers DIEU. »

  

11:42 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/06/2008

SUR L'AMITIE ( DE TAHAR BEN JELLOUN )

 

SUR L’AMITIE.

( Texte de TAHAR BEN JELLOUN )

 

« L’amitié parfaite devrait être une sorte de solitude heureuse, expurgée de sentiment d’angoisse, de rejet et d’isolement. Ce n’est pas une simple histoire de double où l’image de soi serait passée par un filtre, un examen qui grossirait les défauts, les manques et en réduirait les qualités. Le regard de l’ami devrait nous livrer notre propre image avec exigence. L’amitié se tiendrait alors dans cette réciprocité sans faille, guidée par le même principe d’amour : le respect qu’on se doit à soi-même pour que les autres nous le rendent naturellement »

     Ici, nous retrouvons des thèmes déjà souvent exposés ou débattus sur ce blog : l’importance du regard porté sur les autres ou du regard que les autres posent sur nous, le thème du regard de l’autre qui est un miroir pour nous-mêmes, le thème de la réciprocité ( appelée aussi « altérité » ).

     TAHAR BEN JELLOUN poursuit : 

« Malentendus sciemment entretenus, interprétations fallacieuses, appropriation abusive d’un sentiment, erreurs de jugement, divergence de vision, l’amitié souffre de tout cela ; c’est la chose du monde la plus mal comprise. Le mot a été banalisé. On dit par exemple : ‘’ Ce sont des amis ‘’. Quand on cherche un peu, on découvre qu’il s’agit simplement de collègues qu’on trouve sympathiques. On a bien tenté d’utiliser des mots différents pour les différentes formes d’amitié : camaraderie, relation, compagnie…mais reconnaissons que, souvent, on parle d’amitié là où il n’y a que relations superficielles, légères, sans conséquences. »

10/06/2008

ANCIENNE MEDAILLE ANTOINISTE.

 

ANCIENNE MEDAILLE ANTOINISTE

CULTE ANTOINISTE

DOUBLE FACE/ UN COTE INSCRIPTION / CULTE ANTOINISTE L ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU MAL

FACE ARRIERE LE PERE/ 1846 1912 LA MERE 1840 1940

MESURE 3,50 cm de long

 
Médaille

Médaille 2

  

 

19:23 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/06/2008

EN GUISE DE PREPARATION AU 25 JUIN.

 

LES DERNIERES PAROLES

DU PERE

A SES ADEPTES.

     Le 25 juin, aura lieu la célébration de l’anniversaire de la désincarnation du Père ANTOINE.

    A ce sujet, voir l’article précédent sur ce blog. A lui seul cet article prouve toute la vivacité actuelle du Culte Antoiniste. N’en déplaise à d’aucuns, l’ANTOINISME n’est pas mort !

    Voici, dernier chapitre du « DEVELOPPEMENT DE L’ENSEIGNEMENT DU PERE », les dernières paroles du Père à ses adeptes.

« Je n’ai pas fait de testament, Mère est héritière de tout, c’est Mère qui me remplacera.

   Nous nous baserons toujours sur l’ENSEIGNEMENT, nous tâcherons de respecter le naturel. Vraiment il est des personnes qui ne pourront pas toujours le faire parce qu’elles se trouveront gênées en face de celles vis à vis desquelles elles devraient s’humilier. Mais elles seront entraînées par les autres, cela ne tardera guère parce que l’ENSEIGNEMENT marche de l’avant rapidement et nous serons toujours plus forts en face de ceux qui verront le mal en nous.

  Que ceux qui voudront faire des dons s’appuient toujours sur l’anonymat, autrement leurs dons n’auraient pas tant de valeur…

  Depuis le mois de février je prenais du pain et de l’eau et Mère…par une bonne inspiration, m’a rappelé de manger de la viande croyant que je pourrais  reprendre des forces. Je disais : je préfère mourir que d’y toucher…J’ai fait un petit travail pour cela, j’ai trouvé que c’était des choses semées sur le chemin par des personnes qui pensaient que c’était utile pour leur santé. En effet j’ai repris forces sur forces, rien ne m’a rien fait, au contraire toujours de plus en plus faible. Maintenant vous voyez où je suis arrivé, je ne mange plus, une becquée par moments…( 1 )

  Mon épreuve, heureusement que je l’ai comprise, matériellement elle a été rapide, rapide mais moralement je m’y suis complu, si bien qu’il arrivait que je me réjouissais. Il n’y a que le corps, quand on le touche on me fait mal, ce n’est que dans ces moments que je puis un peu souffrir…mais un rien , momentanément…

  Je sens l’influence grandir depuis un certain temps ou plutôt depuis le commencement, je trouve que l’ENSEIGNEMENT prend de l’extension tous les jours…

  Après Mère il y aura de grands guérisseurs…On pourra en choisir un parmi les plus sérieux pour remplacer Mère…Mère suivra toujours mon exemple, elle ira sur la tribune comme j’y vais, mais pour le nouveau guérisseur il n’en sera pas de même, il montera à la tribune par l’escalier opposé et quand il l’aura mérité il ira par où j’y vais…Voilà mes enfants… »

( 1 ) Mère fait remarquer que le Père se refusait à rien prendre de provenance animale et que c’est sur ses sollicitations, devant le désarroi de l’entourage qui craignait la désincarnation du Père, qu’Il en a repris.

         C’est de là qu’est venu l’article du dernier UNITIF sur l’alimentation, intercalé par le Père dans les travaux des adeptes comme il ne pouvait le faire d’une Révélation.

     Remarque personnelle : relisez bien le dernier paragraphe ( « Après mère… » ). Le père ANTOINE ne pouvait sûrement pas le prévoir, mais ce sont les diverses interprétations apportées qui ont été la source de bien des différends …

10:53 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

04/06/2008

MESSAGE DU SECRETARIAT DU CULTE ANTOINISTE.

 

Je me permets de vous signaler que comme chaque année jour anniversaire de la désincarnation du Père, le 25 juin nous nous réunissons pour l'Opération Générale au Temple de Jemeppe à 10 h. Ensuite nous pouvons nous rencontrer dans une maison d'accueil et échanger nos points de vue. Sans oublier la sanctification du Culte le 10 août.(tjs à 10h)
Pour les personnes venant de l'étranger ou de régions éloignées, des petites chambres ont été aménagées dans les greniers des petites maisons d'accueil. Nous souhaitons à tous un merveilleux moment tant pour l'Opération que pour nos rencontres.
Meilleures pensées

Sylvia TAXQUET Secrétaire du Culte Antoiniste de Jemeppe S/meuse

staxquet@gmail.com

18:33 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |