12/09/2008

LA NOTION ANTOINISTE DE DIEU: PRECISION.

 

ENCORE UN MOT SUR LA NOTION ANTOINISTE DE DIEU

 

Voici le texte que je trouve en guise de commentaire à l'article relatif à la ( fausse ) conception d'un DIEU justicier. Je ne sais pas si l'on m'a bien compris. On semble me faire une mise au point alors que - mais peut-être cela a-t-il été fait maladroitement – c'était justement ce que je voulais faire ressortir:

« L'hérétique est celui qui fait avancer les choses!
Dieu justicier ? Allons donc ! Dieu aime et ne punit pas. C'est nous qui nous "punissons" (afin de progresser), par les actes que nous posons et qui créent de la souffrance à autrui. D'existence en existence nous nous purifions. Le Père Antoine, comme Alan KARDEC, n'a jamais dit autre chose. "Naître vivre, mourir, renaître un jour, progresser sans cesse, telle est la loi" (A. KARDEC. ) »

Pour corroborer mon exposé et la remarque de mon correspondant, je vais vous donner un extrait du chapitre « C'EST ADAM ET EVE QUI FORMENT LA BASE DES TERMES DE COMPARAISON »:

« Quand nous ne verrons plus le mal, nous serons avec DIEU; mais si peu que nous le voyions, nous devenons incompatibles avec Lui: d'un DIEU de bonté et d'amour, nous faisons un démon car s'il existait une injustice, elle aurait nécessairement sa source en Lui.

Je sais que sans nous être acquis les connaissances, il nous est impossible d'envisager comme un bien une chose dont nous souffrons; cependant ce n'est que cette fausse vue qui nous fait apprécier tout contrairement; Seule l'importance que nous y attachons fait notre souffrance. Certes le progrès ne s'accomplit qu'à la longue, mais puissions-nous comprendre combien déjà nous pourrions l'abréger en luttant contre cette vue! Si nous pouvions l'apprécier, nous ne tarderions pas à reconnaître que nous prenons le mal pour le bien. Tel est le point de vue du monde actuel: il se fait un démon du DIEU de bonté et d'amour.

Ah! Maudite vue, tu nous fais bien souffrir, combien souvent tu nous prives de l'amour qui ferait de nous un vrai DIEU tandis que toi tu nous contrains d'être un démon!!! »

Et aussi ce court extrait du chapitre « LE MYSTERE: AMOUR, INTELLIGENCE & CONSCIENCE »:

«  La plupart imaginent DIEU comme un être suprême, un pur Esprit, d'autres comme une force, une énergie qui remplit tout l'univers; mais ils n'y croient pourtant pas profondément, ils font une large part au hasard, doutent que cette force soit toute bonté, tout amour. Nous ne devons pas Le comprendre ainsi.

Beaucoup se figurent qu'il faut avoir la crainte de DIEU; mais alors comment croire à sa bonté, à sa miséricorde infinie ? Peut-on avoir la crainte d'une personne que l'on sait bonne et aimante ? Est-il donc raisonnable de trembler devant DIEU, d'imaginer qu'Il peut nous faire le moindre mal, être assez méchant par exemple que pour dévaster telle ou telle partie du monde, anéantir des milliers de personnes ? Est-ce ainsi que nous devons Le concevoir ? DIEU, possédant à l'infini toutes les vertus, ne veut être pour rien dans ce qui nous arrive et que nous Lui attribuons, bien que ce soit Lui Qui nous dispense le bonheur; Il ne veut pas de remerciements puisque ce bonheur n'est que le fruit de nos efforts, de notre mérite. Nous sommes autant indépendants de DIEU qu'Il l'est de nous; s'il n'en était pas ainsi, où serait le libre arbitre ? »

 

19:05 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.