07/04/2009

Texte de René NELLI: Réflexions sur l'ORGUEIL.

REFLEXIONS SUR L'ORGUEIL

Extrait de René NELLI .

Nous ne partageons pas, loin s'en faut, toutes les idées de René NELLI. De plus, il s'agit, vous vous en rendrez compte d'un texte assez alambiqué. Toutefois, il m'a paru intéressant de reproduire l'extrait suivant. Extrait du livre «  JOURNAL SPIRITUEL D'UN CATHARE D'AUJOURD'HUI »

 

«  Nos jeunes gens se dédoublent à perte de vue. Une de mes amies qui les fréquentent beaucoup et qui les aime sans pitié m'a dit un jour: '' Ils se méprisent, mon cher; ils sont fiers de se mépriser !'' Bien sûr. Ils se méprisent d'être fiers de se mépriser: ils sont fiers d'avoir l'audace de se mépriser d'être fiers de se mépriser...Mais c'est toujours la satisfaction de soi qui a le dernier mot.

 

Orgueil et vacuité. L'envie d'être content de sa personne est première: elle peut se passer de tout contenu. On s'enorgueillit de tout et de rien, selon son tempérament et ses astres de naissance: d'être riche ou d'être pauvre, d'avoir pris part à une guerre ou à une révolution; ou d'avoir échappé bassement à l'une ou à l'autre; d'être en pleine forme ou d'avoir attrapé la vérole, de vivre dans un siècle facile ou dans des temps d'Apocalypse ...Il y a des gens qui vieillissent par vanité.

Ce garçon, qui siffle dans la rue d'un air glorieux est tellement sûr d'être au monde qu'il n'en est pas encore revenu. Je préfère, somme toute, l'humilité qui a plus de chances, elle, de venir d'ailleurs.

Nos convictions, je le sais, ne reflètent que la nature de nos tempéraments particuliers: elles sont justiciables de la caractérologie de chacun. Cela suffit à leur enlever à peu près toute valeur. C'est toujours mon portrait que je trace. Il y a des esprits qui sont portés, du fait de leur humeur native, à tout imaginer, partant à tout concevoir selon un schéma de continuité. Un optimisme inné leur donne confiance en toutes les vertus possibles de l'évolution. Pour eux tout évolue: la matière devient esprit, l'homme devient surhomme, le temps devient l'éternité; DIEU lui-même « devient ». Il est évident que dans tout idéalisme, c'est notre subjectivité qui s'infinise de la sorte. Mais également dans toute critique. »

J'ai déjà entendu certaines personnes affirmer qu'il y avait une corrélation entre l'Antoinisme et le Catharisme. Il y a certes des points communs comme la croyance en la réincarnation. Mais les divergences sont très grandes surtout en ce qui concerne la notion du mal et du péché.

Les Cathares étaient des manichéens. Ce qui veut dire, grosso modo, qu'ils croyaient en une opposition entre le Bien parfait et le Mal absolu.

Les Antoinistes ont une position relativiste: ils parlent d'imperfections, de défaillances, d'épreuves, de vue du mal...

 

20:00 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.