11/06/2009

LA VERITE EST UNIVERSELLE.

" LA VERITE EST UNIVERSELLE "

QUE PEUT-ON ENTENDRE PAR CES MOTS ?

La vérité est universelle. Elle n'est  réservée à personne en particulier. Donc à aucun être humain: il n'y a pas de gourou ni de personne élue. Elle n'est pas non plus réservée à aucun groupe: il n'y a pas de religion élue, ni de peuple choisi et privilégié !

La vérité est accessible universellement. Certes, il y a des chemins d'accès plus aisés et plus propices que d'autres. Mais aucun chemin n'est réservé à personne.

Si la vérité est accessible universellement, c'est parce que la nature humaine est, elle-même, universelle. C'est d'ailleurs une des conséquences du principe de la réincarnation.

Pourquoi la nature humaine est-elle universelle? Le premier principe nous le rappelle: chaque être humain renferme une parcelle du divin ( " Si vous m'aimez vous ne l'enseignerez à personne puisque vous savez que je ne réside qu'au sein de l'homme... " )

Pourquoi, dès lors, les hommes n'accèdent-ils pas, d'emblée, à la vérité. Pourquoi ces errements, ces tâtonnements, ces erreurs ?

Les hommes sont prisonniers du monde visible qu'ils prennent pour le monde réel. Ils ne perçoivent pas d'emblée la vérité. Ils restent, et d'ailleurs, préfèrent souvent rester prisonniers d'un monde d'illusions. Le chapitre " LA REINCARNATION " ne commence-t-il pas par le rappeler ( " Nous devons comprendre qu'il existe deux mondes..." )

Pourtant, la vérité réelle, tout le monde est capable d'aller à sa recherche, d'au moins la pressentir pour autant qu'on soit persuadé de son existence effective et de sa manifestation au sein de l'homme, au sein du monde. Il faut donc prendre la peine d'aller vers elle.

Pour cela, il faut d'abord s'intéresser à l'être humain sans se laisser obnubiler par des systèmes compliqués d'idéologies et de dogmes.

Il faut placer l'amour et la fraternité au-dessus de tout. C'est ce que nous apprend le cinquième principe : ( " Efforcez-vous d'aimer celui que vous croyez être votre ennemi..." )

Et cela doit être sans hésitation ( " Attendons-nous à ce qu'un de nos semblables surgisse tout-à-coup sur notre chemin, mais ayons bien soin de ne pas y voir le mal..." ) et sans calcul qui pervertirait tout. Le dixième  principe nous met en garde contre ces calculs.


17:13 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.