19/06/2009

L'ACCES A LA VERITE, L'ECHELLE DU PROGRES ET LA VUE DU MAL.

COMMENT ACCEDER A LA VERITE ?


Nous avons parlé, dans l'article précédent,de l'égalité des être humains.

Nous avons souligné que la seule différence existant est la position sur l'échelle du progrès.

Nous avons mis en garde contre la « vue du mal » qui nous fait juger,en bien ou en mal, les êtres qui se trouvent à une autre étape sur l'échelle du progrès.

Nous avons souligné que l'accès à la vérité est potentiellement ouvert à tous mais que celle-ci est plus ou moins aisée d'accès selon les efforts accomplis, les mérites obtenus comme la position sur l'échelle du progrès.

Texte peut-être difficile à comprendre.

J'ai trouvé dans l'ENSEIGNEMENT un passage qui ne porte pas exactement sur le même sujet mais qui aborde des thèmes semblables.

Le Père ANTOINE y est très limpide. La lecture de ce texte nous aidera à mieux comprendre. Il est puisé du chapitre « LE DEVOIR IMPOSE LA PRATIQUE DES LOIS MORALES »: 

« Tout ce qui existe dans l'univers a toujours existé et rien n'y est changé. Pour tout savoir, il suffit à l'homme de s'élever moralement; il touche à des fluides de plus en plus éthérés qui donnent la connaissance de la loi morale, nouvelle pour lui et pourtant aussi vieille que le monde puisque elle est dans la conscience, coéternelle à l'esprit qui n'évolue que par elle. Elle est la vérité, elle est la lumière; le reste n'est que de l'imagination et ténèbres. Dire que le mal n'existe pas, n'est-ce donc pas la raison ? Toutefois il ne faut obliger personne d'admettre cette manière de voir: chacun doit acquérir le savoir par lui-même. Expliquer trop tôt ces connaissances à une personne, nous exposerait à la troubler parce que notre raisonnement porterait plus loin et plus haut qu'elle ne pourrait atteindre. Nous avons souvent parlé de la non-existence du mal; j'espère pouvoir, dans des séances ultérieures, vous rendre cette révélation plus compréhensible encore et la sanctionner en quelque sorte par une démonstration palpable. En attendant le moment propice, je vais faire une explication qui pose bien le problème: il est prouvé que notre monde est une sphère. Bien des personnes déjà en ont fait le tour. La Nouvelle-Zélande est à peu près en-dessous de notre pays; les habitants de cette île sont ce qu'on appelle nos antipodes. Quand il est midi ici, il est minuit de l'autre côté du globe; si la terre était transparente, nous pourrions, à l'aide d'une longue vue, apercevoir les habitants de cette contrée les pieds en haut et la tête en bas, bien qu'ils soient cependant placés comme nous sur la terre. En réalité il n'y a ni haut ni bas; ce sont des termes de comparaison raisonnés uniquement du point de vue matériel. De même le mal fait comprendre le bien. Ces questions peuvent paraître parfois incompréhensibles à première vue, c'est notre imagination qui nous empêche de reconnaître la réalité. C'est d'elle que nous vient la vue du mal qui nous abîme; mais beaucoup sont déjà arrivés par le travail à la corriger plus ou moins et à pénétrer les lois morales qui sont las lois de la nature. Elles ont toujours existé et elles existeront éternellement; mais elles ne nous sont accessibles, je le répète, qu'au fur et à mesure que nous progressons moralement. Le devoir se borne donc à les signaler et à les raisonner, pour que chacun y puise selon son mérite et sa compréhension. »

18:47 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.