16/09/2009

LA VRAIE HUMILITE.

LA VRAIE HUMILITE.

La vraie humilité n'est pas toujours évidente à déceler.

Les hommes sont aveuglés par leurs propres difficultés, par leur mal de vivre. La première conséquence de cet état est d'avoir une faible estime de soi-même. Avoir une faible estime de soi-même n'est pas de l'humilité. Se juger moins important que les autres n'est pas de l'humilité. C'est une souffrance découlant de l'obsession de leur jugement. On se figure sous le regard des autres, on se figure être l'objet de leur jugement et on en est terrorisé. Ce n'est pas là de l'humilité. La dévalorisation volontaire de soi-même n'est pas de l'humilité !

Le manque de confiance en sa propre sagesse, en sa valeur intrinsèque n'est pas non plus de l'humilité. Le manque de confiance en soi-même amène à rechercher sans cesse la sagesse, la connaissance à l'extérieur de soi-même. C'est se forcer à aller à l'encontre de ses propres capacités: on ressent une grande connaissance intérieure mais on n'ose pas se faire confiance.

A ce propos, il y a un beau texte du Père ANTOINE dans le chapitre "LA FOI ET LE DOUTE DANS L'EDUCATION":

" La personne qui a peur est exposée à être atteinte; elle peut attirer ce qu'elle redoute. Nous avons dit que celui qui n'a pas peur marche sans danger sur le bord d'un toit. La foi le préserve de toute chute tandis que le moindre doute suscite une crainte qui le fait tomber."

Et, plus loin:

" Et pour en revenir à notre sujet, nous pouvons affirmer que la peur est une maladie que la foi peut guérir. Il n'est pas difficile de comprendre combien cette imagination nous rend malheureux, car une chose n'est un mal que parce que nous le voulons. combien de personnes doutent d'elles-mêmes et, par là, n'arrivent jamais à mener à bien une entreprise. La moindre souffrance est un effet du doute, c'est par lui que surgissent tous les malheurs. Si l'un de nos semblables a quelque défaut qui touche à l'une ou l'autre de nos faiblesses, pourquoi sommes-nous si peu croyants que d'en souffrir ? Ah! si nous pouvions espérer par notre intelligence ce que nous pouvons par la foi, nous serions autant heureux que nous sommes malheureux. Par la foi nous ne voyons plus de la même façon, elle surmonte tout ce qui nous afflige, toute faiblesse qui correspond à celles d'autrui."

Nous pouvons en retirer que l'humilité ne consiste pas à se plaindre de ses imperfections et de ses faiblesses mais à accepter de se transformer, jour après jour. En nous résident des qualités extraordinaires: il nous reste à les réaliser. Nous ne pourrons le faire qu'en faisant ressortir notre bonté fondamentale. réaliser cette bonté et rester dans cet état d'esprit est la recette de l'humilité.

 

15:25 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.