19/09/2009

EPREUVE, SOUFFRANCE ET VUE DU MAL.

EPREUVE, SOUFFRANCE ET VUE DU MAL.

Je vous ai entretenus à plusieurs reprises de ce problème de souffrance, de mal de vivre. Je vous ai dit qu'il y avait des pages admirables dans l'ENSEIGNEMENT du Père ANTOINE pour qui prend la peine de les chercher. Voici encore un extrait du chapitre " ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU MAL, LE BIEN INTERPRETE L'OPPOSE DE LA REALITE ":

"En résumé, la vue du mal c'est l'épreuve et l'épreuve c'est la vue du mal; plus l'une est grande, plus l'autre l'est également. La souffrance ne survient-elle pas toujours de vouloir que notre erreur soit une vérité ? Au lieu de dire: ''Je souffre à cause d'une personne qui me contrarie'' il serait plus raisonnable de dire que nous souffrons de l'erreur que nous commettons en voulant contrarier la réalité.

  Chaque jour nous apporte sa lumière qui nous  ôte parfois de bien grandes peines en nous faisant reconnaître la vérité. Dès que celle-ci nous apparaît, notre doute s'évanouit, la souffrance, perdant alors sa raison d'être, s'éteint d'elle-même. Nous nous trouvons souvent dans telle situation, un seul mot de l'un ou l'autre de nos semblables nous délivre de bien grandes souffrances en nous éclairant sur leur cause; si nous souffrons, c'est toujours à croire le contraire de ce qui est; disons alors que l'erreur seule produit la souffrance, tandis que la vérité nous en délivre.

  Nous qui voulons travailler à édifier notre avenir, cherchons à nous connaître, nous serons convaincus que la souffrance résulte uniquementde la vue du mal qui nous montre l'erreur dans la vérité. Suivons toujours l'impulsion de notre nature, ne redoutons ni la critique, ni le blâme; ne cherchons pas à nous justifier, ce serait commettre nous-mêmes l'erreur, celle de notre semblable nous est utile car tout a sa raison d'être."

Et, un peu plus loin, dans le même texte:

"La vérité seule nous rend heureux, c'est en elle que réside le véritable amour. Seule l'erreur nous fait souffrir, elle nous donne une fausse vue qui nous montre le mal dans le bien et le bien dans le mal, elle dssimule ainsi notre nature, dans la pensée que nous serions plus heureux en paraissant ce que nous ne sommes pas.

  Appliquons-nous à comprendre le sens véritable de toutes choses, l'apparence s'effacera insensiblement et nous agirons de plus en plus naturellement."

Voilà bien là un principe récurrent dans la pensée antoiniste: bien se connaître et tâcher à tout prix de rester dans son naturel. Toute tentative de sortir de son naturel équivaut à se trahir  soi-même et n'amène que souffrance.

 

 

 

19:49 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.