08/12/2009

NOUS SOMMES ENTOURES DE FLUIDES.

EXTRAIT DU CHAPITRE:

 "LES LOIS SE REDUISENT TOUTES A L'UNITE".

Nous avons parlé à diverses reprises dans les articles précédents de la spontanéité, des fluides, de la vanité, de l'hypocrisie. Voici un petit extarit de l'ENSEIGNEMENT qui aidera un peu à y voir plus clair:

" Ah! si nous pouvions voir par les yeux du corps tous les fluides dont notre atmosphère se compose, que nous avons attirés autour de nous par des actes contraires à la vérité, nous serions souvent stupéfaits du manque de sincérité, de l'hypocrisie qui nous fait agir dans notre infériorité."

On pourrait voir dans ces lignes un rappel à l'équivoque qui flotte souvent autour de notre "pitié"! Le Père ANTOINE continue:

" C'est en analysant de semblables questions que nous pourrions encore mieux apprécier l'intelligence, comprendre qu'elle est notre imperfection: si elle était ce que nous la croyons, elle nous rendrait autant heureux qu'elle nous rend malheureux en proportion de son développement. Nous sommes loin de le croire, cependant, car nous jouissons parfois d'un grand bonheur par les fluides que notre intelligence accumule autour de nous et qui augmentent ainsi notre atmosphère. Si elle pouvait les savourer comme le fait la conscience, elle verrait clairement le rôle qu'elle joue; alors seulement elle pourrait se juger et constater qu'elle est autant bornée, ignorante qu'elle se croit savante."

Maintenant, une conclusion bien intéressante et à méditer:

" Elle aurait alors autant d'horreur de tous ces fluides qu'elle s'est accumulés qu'elle a pu ressentir de bonheur en les acquérant."

Rappel et condamnation de notre vanité !

14:50 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.