02/02/2010

PECHES CAPITAUX, PUNITIONS DE L'HOMME , POISONS ET VOILES DE L'ESPRIT ?

 

« PECHES CAPITAUX », « PUNITIONS », « POISONS ET VOILES DE L'ESPRIT »

Nous connaissions déjà, repris également par l'ANTOINISME, bien que selon une conception différente, les sept péchés capitaux qui sont:

Colère
Violent mécontentement accompagné d´agressivité.


Gourmandise
Défaut de celui qui a un appétit démesuré pour les nourritures terrestres.


Avarice
Attachement excessif à l´argent, passion d´accumuler, de retenir les richesses.

Paresse
Goût pour l´oisiveté; comportement de celui qui évite l´effort.


Orgueil
Opinion exagérée de sa valeur personnelle.


Luxure
Péché de la chair, recherche, pratique des plaisirs sexuels.


Envie
Sentiment de tristesse, d´irritation et de haine qui nous anime contre qui possède un bien que l´on ne possède pas.

Nous apprenons qu'il existe d'autres définitions ou plutôt d'autres sources de souffrances. Ainsi, PIC de la MIRANDOLE parle, lui, de dix « punitions » frappant l'être humain:

« Chacun a en lui-même dix punitions : ignorance, tristesse, inconstance, cupidité, injustice, luxure, envie, perfidie, colère, méchanceté. »

Les bouddhistes, eux, parlent de « poisons de l'esprit » et de « voiles de l'esprit »

Les trois poisons de l'esprit peuvent être dénommés ainsi :

  • Avidité,

  • Colère,

  • Ignorance ou Indifférence.

Les voiles de l'esprit comportent par exemple :

  • Ignorance, illusion au sujet des trois caractéristiques de l'existence ;

  • Désir, avidité, convoitise, attachement  ;

  • Haine, aversion

  • Le Bouddha estimait que les causes de la souffrance humaine proviennent de l'incapacité à percevoir correctement la réalité. Cette ignorance et les illusions qu'elle provoque conduisent à l'avidité des hommes, à leur désir de posséder davantage que les autres, à l'attachement et à la haine éprouvés pour des personnes ou pour des choses.

18:44 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

je ne partage pas essentiellement les conceptions antoiniste ou bouddhiste ni même chrétienne mais pourtant ce texte est bien beau !

Écrit par : Didier | 02/02/2010

Les commentaires sont fermés.