19/05/2010

LA FOI: L'INSOLENCE DES CONVAINCUS.

 

ATTENTION A L'INSOLENCE DES CONVAINCUS.

 

On pourrait mieux dire: « Attention à l'insolence de ceux qui sont persuadés de détenir la seule foi, la seule bonne religion ».

Toute croyance rend insolent. C'est là une des différences entre la croyance forcenée et la foi rassurante, peut-être même naïve !

La conviction que sa croyance est supérieure avive les mauvais instincts, le fanatisme, le mépris, voire le combat acharné. Ceux qui ne partagent pas cette croyance sont considérés comme des inférieurs, des incapables qui ne méritent que le mépris, au mieux la pitié, au pire la haine. On se souviendra longtemps du cri barbare proféré lors de la croisade contre les Albigeois « Tuez-les tous, DIEU reconnaîtra les siens ! »

Il faut se méfier de la capacité d'ensorcellement, de fascination que ces gens peuvent posséder. La fascination qu'ils ressentent souvent à l'égard d'un gourou est malheureusement facilement contagieuse. L'être humain fasciné par un gourou, ensorcelé par celui-ci n'est pas capable d'entendre autre chose.

L'attitude des gens qui pensent ne pas avoir la foi est parfois plus charitable et plus proche de la foi que celle des croyants fanatiques: ce n'est pas parce qu'ils ne professent pas de foi qu'ils se mettent à trahir leurs amis, à commettre de vilaines actions, à abuser des enfants, à user de ruses et de falsifications en affaires...

Il est toujours bon de se rappeler de paroles prononcées par le Père ANTOINE, telles que, par exemple ce passage du chapitre « REINCARNATION »: 

« Il est parfois bien pénible d'entendre avancer des opinions contraires aux siennes. C'est bien là pourtant qu'on nous rend les plus grands services en nous corrigeant du parti pris. Nous ne pouvons souffrir que de l'erreur. Plus l'homme est méchant, plus il voit le droit de son côté et la méchanceté chez les autres. Si nous sommes donc contrariés, affligés de l'opinion d'autrui, c'est que nous nous basons sur l'erreur. »

 

19:10 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.