05/08/2011

L'APOLOGUE DES TROIS TAMIS. ( SOCRATE )

Un apologue grec nous invite à faire usage de trois tamis lorsque nous voulons raconter à d’autres ce que nous avons appris de quelqu’un.

 

Qu'est-ce qu'un "apologue" ? "Apologos", en grec, signifie "récit détaillé" ( synonyme de fable ). Il désigne un "court récit qui renferme un enseignement, une leçon de morale pratique".

 

Un jour, quelqu’un vint voir Socrate et lui dit :

- Écoute, Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s’est conduit.

-Arrête ! interrompt l’homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

-Trois tamis ?

 

-Le premier est celui de la vérité. As-tu contrôlé si ce que tu veux me raconter est vrai ?

-Non, je l’ai entendu raconter…

 

-Mais assurément tu l’as fait passer à travers le deuxième tamis. C’estcelui de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me raconter est au moins quelque chose de bon ?

Hésitant l’autre répondit : Non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire…

 

-Hum ! dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis. C'est celui de l'utilité. Voyons s’il est utile de me raconter ce que tu as envie de me dire…

-Utile ? pas précisément…

 

-Et bien dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est pas assurément vrai, n'est pas réellement bon, n'est d'aucune utilité , je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier…

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Il  est bon de se plonger dans la lecture de l'ENSEIGNEMENT, dans le chapitre "L'ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU BIEN". Nous y trouvons ce petit passage:

" Notre intelligence nous induit en erreur parce qu'elle nous fait voir dans notre semblable par une fausse vue et nous montre en lui, comme dans un miroir, ce que nous renfermons de méchanceté, qu'elle s'acquière insensiblement, au fur et à mesure qu'elle se développe. Désirant alors être plus heureuse, elle croit que les autres devraient sortir de leur naturel, faire le bien.Mais c'est ce bien qui est le mal, car il consiste dans l'hypocrisie, dans cette apparence dont nous avons raisonné, de laquelle on devrait s'entretenir pour nous satisfaire, car notre vue du mal nous empêche de supporter quelqu'un qui s'adresse à nous sans être froissé par sa réalité naturelle."

19:14 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Celà enchante ma journée de mettre retrouvé par hazard sur ce weblog, je trouve que ce que vous postez est vraiment bien documenté et les articles sont super.

Écrit par : 2ememain | 11/01/2012

Les commentaires sont fermés.