30/10/2011

VIVRE COMME SI DIEU N'EXISTAIT PAS.

Depuis la fin du XVII° siècle on asiste à une offensive pour démontrer l'inexistence de DIEU.

Pendant tout le XX° siècle,des écrivains, des romanciers, des philosophes on oeuvré sans discontinuer pour inventer, chacun son tour, une religion, ou plutôt, le substitut d'une religion, délivrée du dogme de l'existence de DIEU.

On a, ainsi, tour à tour, porté aux nues, quasi déifié, la raison, l'homme civil, le Beau , la science, le progrès, le sens de l'histoire...

Tout cela avec des effets pervers: le règne du non-sens et de l'absurdité, et même le retour des idoles. En effet, sous le prétexte que DIEU n'existe pas , chacun s'est cru encouragé à croire à ce qu'il voulait, à ce qui l'exonérait de toute examen de conscience, de toure recherche morale. 

On a même assisté au triomphe de l'idée "d'éclipse de l'humanité". A force de magnifier la raison, le progrès, la science, l'homme a fini par passer au second plan. 

Cela se manifeste de façon parfois insidieuse. On a vu fleurir des expressions, finalement idiotes et malsaines, telles que, dans les entreprises " la gestion des ressources humaines".

Ainsi, sans que nul ne trouve à s'insurger, le personnel, c'est-à-dire l'homme, n'est devenu rien d'autres qu'une ressource

C'est comme cela qu'on peut mieux  comprendre, par un exemple,  l'expression écrite plus haut: Tout cela avec des effets pervers: le règne du non-sens et de l'absurdité"

Dans le passé, on se bornait à "gérer administrativement le personnel". Maintenant, le personnel est considéré comme une ressource qui est géré comme le stock des matières premières, le parc de machines, le fichier de la clientèle...

Après on s'étonne des dépressions et des uicides en entreprises.

On peut méditer cette pensée extraite du chapitre " LA LOI HUMAINE COMPAREE A LA LOI DE LA CONSCIENCE":

" Tout ce qui provient de l'intelligence n'est que de la malice, s'il n'est basé sur la conscience. L'intelligence croit cependant qu'elle est le guide de l'humanité, que celle-ci ne peut s'améliorer que par elle. Quand elle n'est pas l'instrument de la conscience, l'intelligence se développe dans le vice; tandis qu'elle ne devrait être la loi vivante, le reflet de celles qui ont été révélées pour servir d'exemple aux moins avancés; voilà de quelle façon elle se pénètre plutôt du mal que du bien."

La suite frappe notre entendement. C'est ahurissant comme c'est prophétique par rapport à ce qui se passe aujourd'hui:

" Pour en avoir la certitude, abolissons pendant un court laps de temps les lois actuelles et rétablissons celles qui existaient il y a trois ou quatre mille ans. je crois que le spectacle serait terrifiant, que nous verrions se produire un véritable carnage, pas tant par la méchanceté brutale mais par la méchanceté malicieuse."

18:41 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
je vous remercie pour cet article. Je l'ai trouvé très intéressant.

Lucie

Écrit par : baby sitting 94 | 08/11/2011

Les commentaires sont fermés.