09/11/2011

LE CONCEPT DE "REVELATION CONTINUE"

 

Le Culte Antoiniste et le concept de "REVELATION CONTINUE"

 

lepere12.jpg

Précisons tout d’abord la notion de "révélation". Toute révélation est destinée à être communiquée tôt ou tard. Aucune révélation n’est réellement privée. Garder privée une révélation serait contraire à la morale.

 

Il faut aussi démystifier le terme "révélation". Une "révélation" c'est justement, et uniquement, la publication de notions, d'idées qui sont arrivées, à titre privé, auprès de quelqu'un qu'on dénommera"révélateur".

 

Une révélation ne trouve son sens et son accomplissement que dans la foi qui l'accueille. Elle est un moment unique (dans le sens de particulier, entre Dieu et l'homme qui se poursuit dans leur expérience consciente. L'intérêt d'une révélation est d'aboutir à une meilleure connaissance de Dieu ainsi que de la destinée et de la façon de vivre des hommes.

 

Dans le chapitre "L'ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU BIEN", le Père ANTOINE lève pour nous un voile et explique ce que l'on peut ressentir lorsqu'on reçoit une révélation::

 

" Je vous ai déjà enseigné que DIEU me disait: '' Laissez-moi pénétrer chez vous, ne Me repoussez pas. '' Mais alors je ne savais pas comprendre ce langage; il n'était cependant que trop logique puisqu'il venait de DIEU; c'était moi qui l'interprétais contrairement, car si DIEU cherche accès en nous, ce ne peut être pour flatter nos faiblesses mais plutôt pour les déraciner. DIEU est entré en mois à chaque épreuve que j'ai endurée mais je ne Le comprenais pas et je souffrais de la résistance de mon imperfection qui ne pouvait pas Le supporter. Cela nous arrive souvent: nous adorons DIEU, nous Le prions et dès qu'Il répond à notre appel, nous ne savons pas Lui ouvrir. Lorsqu'Il a pénétré en nous, nous Le maudissons en la personne de celui que nous disons notre ennemi et qui n'est que l'instrument de notre progrès..."

 

Une révélation doit être méditée et, en permanence, redécouverte par soi-même., un des problèmes majeurs de l'humanité étant, justement, que les gens suivent aveuglément ce qu'on leur inculque. C'est ainsi que le Père ANTOINE a dit : " Je crois avoir dit à B. qu'une révélation n'est jamais une règle de conduite qui impose."

 

Il faut bien sûr faire sienne la révélation en laquelle on a la foi, mais pas en suivant, sans réfléchir, ce qui est dit, comme si c'était une injonction. "Faire sienne" ne peut en aucun cas signifier " accepter aveuglément".

 

Toutes les religions ont une base commune (unité de la religion), on pourrait rajouter au terme « religion » le terme « philosophie » et aussi style de vie, pour ce qui concerne les modes de pensée en provenance notamment d'Inde, de Chine et du Japon.

 

Dans le chapitre mentionné plus haut, le Père aNTOINE dit aussi:

" Rappelons-nous qu'il a été dit: '' Que celui qui voudra devenir le plus grand, soit votre serviteur et que celui qui voudra être le premier d'entre vous, soit votre esclave.''; Ce n'est qu'en agissant ainsi que nous serons avec DIEU et DIEU avec nous.

Ces paroles ont été sanctifiées dans le passé et elles le doivent être dans l'avenir, puisqu'elles sont l'image de DIEU; elles ont été puisées dans son sein. Elles sont la base des enseigenements moraux révélés à chaque période, à des intervalles plus ou moins longs, par les prophètes quin ont eu mission d'enseigner la parole de DIEU. Si ces enseignements diffèrent, c'est parce qu'ils doivent être d'autant plus rationnels que l'humanité s'est plus développée.

Toute révélation émane de DIEU, sa base est donc toujours la même; les mots ni les phrases n'y sont rien; seule la morale qui en découle, qui est l'amùour divin est tout."

 

Maintenant, il faut aussi faire la différence entre "Révélation figée" et "Révélation continue".

 

Selon les tenants du principe de la  "Révélation continue " DIEU se révèlerait de manière continue et révèlerait aussi de manière continue à l'humanité des principes de vie, des principes moraux, des principes de compréhension du monde. La "révélation continue" doit être comprise ( la foi ) la présence de Dieu qui guide les individus comme par une lumière intérieure ( la foi ). Cette illumination intérieure, lorsqu'elle est communiquée aux autres peut être appelée une "révélation".

 

Accepter le principe de "révélation continue" implique que l'on ne considère jamais la révélation "dernière en date" comme la "dernière une fois pour toute".

 

Ce concept est partagé par l'Eglise mormone ainsi que par les Quakers. On retrouve aussi ce concept dans le bahaïsme et dans le taoïsme.

 

On peut aussi dire que le Culte Antoiniste partage, dans une large mesure, ce concept. Ainsi, toujours dans le même chapitre, le Père ANTOINE dit aussi:

 

" C'est ainsi qu'il faut apprécier mon enseignement. Je ne dirai pas que je suis venu en mission, je dis plutôt à l'épreuve, car il est de mon devoir de respecter cette révélation autant que j'ai voulu l'enseigner. On ne pourrait comprendre la responsabilité qu'assume celui qui veut montrer à ses frères le chemin qui conduit au bonheur suprême. Je ne suis pas venu révéler une autre morale que celle révélée par mes devanciers, je ne suis rien venu détruire de ce qui a été dit jusqu'à ce jour, mais plutôt accomplir l'oeuvre commencée lorsque cette humanité s'est mise en marche vers le but qu'elle doit atteindre. Le temps est venu de lui donner une nourriture plus rationnelle d'autant mieux proportionnée qu'"elle est mieux comprise depuis la révélation précédente."

 

19:09 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.