03/06/2012

SUR LE MEURTRE INTRAGENERIQUE.

Dans une émission passée à la radio, j'ai entendu que l'être humain serait, avec le rat, le seul être vivant à pratiquer le meurtre intragénérique.

En général, les animaux se toisent, combattent, se battent entre eux, souvent très violemment mais sans aller, du moins volontairement, jusqu'à la mort du vaincu. Ce dernier reconnait sa défaite, son infériorité et la manifeste.

Il est bien exact que c'est une perversion que nous avons en commun avec le rat. Mais de là à dire que  nos deux espèces seraient les seules à le pratiquer ? !

Ce qui est certain, c'est que l'espèce humaine est aussi passée maître dans l'art non seulement de pratiquer le meurtre intragénérique, mais aussi dans le meurtre intragénérique de masse.

Cette question a troublé les Antoinistes et aussi le Père ANTOINE.

De là le chapitre " LE MYSTERE DE LA REINCARNATION " dans lequel un adepte pose cette question:

" Père ANTOINE enseigne que notre esprit avant de se désincarner a préparé un autre corps qu'il prend aussitôt pour naître de nouveau. Dans une guerre où deux ou trois mille hommes trouvent la mort, tous ces esprits ont-ils un corps pour se réincarner de suite ?"

Manifestement, cette question a quelque désarçonné le Père ANTOINE. Il commence d'abord par rappeler, longuement, le principe même de la réincranation. En voici le début:

" Dans tout ce que j'ai révélé j'ai dit que la mort n'existe pas, que nous ne sommes jamais, pendant le cours de notre évolution, dépourvus de corps. Si nous croyons qu'après une existence l'esprit quitte ce monde pour errerdans l'espace, c'est que le doute empêche de nous voir en réalité. Impossible de nous rendre compte de ce qu'est le doute, si nous n'avons pas acquis la foi."

Et il continue son raisonnement pour arriver à ceci:

" Maiontenant j'aborde votre question. Vous demandez si les milliers de personnes qui trouvent la mort inopinément  dans la guerre ou tout autre catastrophe ont un corps tout pr^t pour se réincarner. je viens de dire que la question précédente est délicate, mais celle-ci l'est encore davantage, car il vous sera bien difficile de l'apprécier sans vous en rendre compte vous-même en pratiquant ce que j'ai enseigné. Cependant je dois vous mettre sur la voie et en la suivant vous comprendrez que lorsque nous nous désincarnons avant de nous êtyre acquis la foi, il nous reste à en surmonter l'obstacle, l'imagination de la matière, pour savoir que nous ne possédons plus aucun corps. Rappelons-nous nos rêves, là l'esprit quitte son corps, voyons à ce moment si nous ne l'avons plus, si nous avons surmonté l'imagination. Disons plutôt que, au  point de vue de la matière, notre esprit incarné ou non est toujours le même, que la mort n'existe pas, qu'elle est plutôt la naissance d'une nouvelle existence et qu'il en sera toujours ainsi aussi longtemps que nous ne posséderons pas la foi."

 

colombine.jpg

Mémorial du meurtre de masse de COLOMBINE


20:00 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.