17/09/2012

SUR LE DOUTE: MISE AU POINT.

Afin qu'il n'y ait pas d'équivoque, contrairement à Emil CIORAN, le Père ANTOINE et les Antoinistes placent le doute en tête des ennuis qui guettent les hommes.

C'est ce que l'on appelle la "fausse vue". Pour paraphraser Robert VIVIER, ce n'est ni la maladie, ni même la mort qui nous perturbent mais cette la fausse vue.

Une "fausse vue" est d'abord une vue qui peut être insuffisante car elle ne dispose pas de la force produite  par l'habitude de  la méditation. Une "fausse vue" peut aussi être une vue qui est restreinte parce qu'elle ne dispose pas assez d'expérience ou parce que l'on ne fait pas assez appel à l'expérience. C'est souvent aussi une vue  déformée par les émotions  et par des jugements a priori, les préjugés. C'est aussi parfois une vue complètement prisonnière du fanatisme, donc complètement fourvoyée car elle cumule toutes les notions négatives décrites plus haut !

 

penseur.jpg


20:00 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.