21/10/2012

LA PENSEE DU JUSTE MILIEU.

En quelque sorte, l'Antoinisme peut être considéré comme étant une pensée du juste milieu. Le juste milieu n'est pas un mode de pensée qui ménage la chèvre et le chou, un mode de pensée qui est le propre des gens qui essaient de parer les coups, de "passer entre les gouttes". Allors la "pensée du juste milieu" ne serait qu'un camouflage de l'opportunisme.

 

balance.jpg


Le juste milieu refuse à la fois les excès de l'ascétisme comme les excès de l'hédonisme. Pas question donc de vivre en ermite. On ne demande pas d'échapper à la vie. Ce que l'on demande, c'est d'avoir une vue sereine sur le monde, sans se nourrir d'illusions mais aussi sans se réfugier dans l'abstention sans but. 

La pensée du juste milieu est, pour les Antoinistes, presqu'un synonyme du désintéressement. 

Voici, à méditer, ce que dit le Père ANTOINE dans le chapitre " LE MATERIALISTE, LE FANATIQUE ET LE VRAI CROYANT":

" Nous avons dit maintes fois que la vérité est relative, que nous construisons aujourd'hui pour démolir demain. Chacun agit suivant son degré d'élévation, l'intention est tout; si elle nous paraît louable, ce serait montrer de l'égoïsme que de ne pas l'exécuter; notre expérience ne pourrait prévoir toujours si nous allons rendre un mauvais service ou avantager une personne au détriment d'une autre; mais de plus avancés pourraient le voir. Pourrions-nous utiliser un fluide que nous n'avons pas acquis ? c'est notre sincérité qui doit nous permettre d'y atteindre; possédant alors plus de lumière, plus de savoir, nous pourrons mieux comprendre et mettre en pratique des inspirations qui auparavant seraient restées voilées. Tous les fluides s'enchaînent; aller du plus épais au plus éthéré, par une succession de bonnes pensées suivies d'exécutions, c'est gravire infailliblement l'échelle du progrès."

Quand le Père ANTOINE rappelle que "la vérité est relative", ce n'est finalement rien d'autre que d'admettre le principe du "juste milieu". Si une vérité était intangible, immuable, elle exclurait toute notion de "juste milieu". On basculerait dans un mode de pensée fondamentaliste et nous en voyons tous les dégâts aujourd'hui.

Quand le Père ANTOINE dit que "ce serait de l'égoïsme (que) de ne pas l' (une bonne pensée) exécuter", il s'inscrit absolument en faux contre toute tentation de se réfugier dans l'abstention. 

Enfin, sa dernière phrase est très claire, la mission de chaque homme est de "gravir l'échelle du progrès". Cela, dit-il, ne peut se faire que par l'action qu'il exprime par une périphrase: "une succession de bonnes pensées suivie d'exécutions". Autrement dit et pour reprendre une expression du passé: "la foi sans les oeuvres est une foi morte". Mais le tout, est d'éviter soigneusement tout fanatisme, toute extrêmisme, tout parti pris. Le tout est de rester dans le "juste milieu".

14:38 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.