04/03/2013

NOUS SOMMES L'ESCLAVE DE NOTRE IMPERFECTION.

 

NOUS SOMMES L'ESCLAVE DE NOTRE IMPERFECTION.

 

L'être humain qui se complaît dans la paresse et qui se livre aux plaisirs grossiers attire des fluides négatifs. Non seulement il se laisse entraîner par ces fluides négatifs mais il les cultive. Ils prennent possession de son corps, de sa volonté, de son âme.

 

Réaliser que nous ne sommes pas parfait, c'est admettre que nous ne sommes pas si vertueux qu'on aimerait se l'imaginer et surtout qu'on aimerait que les autres nous voient.

 

Quand nous sommes pénétrés de cette réalité, nous devons bien admettre que nous mentons en permanence pour pouvoir vivre en société. Nous nous imaginons être très honnêtes alors que c'est loin d'être le cas.

 

Réaliser que nous ne sommes pas parfaits revient en quelque sorte à démasquer une imposture. Nous sommes l'esclave de notre imperfection. Une fois cela admis, que faire, comment agir ? Comment se libérer de cet esclavage ?

 

Voici un extrait de l'Enseignement, chapitre « L'EXISTENCE DE DIEU EST LA NEGATION DE LA MATIERE & L'EXISTENCE DE CELLE-CI LA NEGATTION DE CELLE DE DIEU » :

 

Lisons ce passage du Père ANTOINE:

 

«  Nous sommes l'esclave de notre imperfection qui n'est que l'imagination de la matière et nous ne pourrons être libres que lorsque nous l'aurons surmontée. Ce sont les personnes de parti pris qui voudraient y contredire; le sceptique, par exemple, prétend que l'âme est le néant parce qu'il ignore que le travail moral peut le persuader du contraire. Je viens de vous révéler que la matière exclut l'existence de DIEU comme celle-ci exclut la matière ; l'une est la négation de l'autre.

Bien des personnes qui croient en DIEU et qui proclament en même temps la matière, ne comprennent pas qu'elles ont la croyance d'un parti pris aussi longtemps qu'elles ne cherchent pas à se rendre compte de la réalité. »

imagesCALI2XF6.jpg

 

18:33 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.