21/02/2014

REFLEXION SUR " DIEU, REFERENCE ABSOLUE"

 

Adoration.jpg

DIEU, référence absolue ? C'est un fait. Même chez les Antoinistes. Ce n'est pas le Père ANTOINE qui est la référence absolue. Le Père ANTOINE n'est qu'un révélateur, un prophète, un visionnaire...

DIEU se dérobe au fur et à mesure qu'on s'en rapproche ? Nous avons ici la description de la quête de la perfection. Plus on recherche la perfection, plus on s'en approche, il pourrait paraître anormal qu'elle semble plus lointaine, plus difficile d'accès. pourtant c'est relativement logique: plus on s'approche de la perfection, plus on devient exigeant envers soi-même.

Pour l'auteur, Alain NADAUD, l'aapproche de DIEU est un mouvement infini qu'on appelle l'adoration. Soit, cela c'est l'attitude de tous ceux qui, et ils sont respectables, pensent que DIEU se trouve en dehors de l'homme. Ils ne peuvent être que fascinés par cette notion de DIEU; Fascination qui se traduit par l'adoration, la crainte parfois, la croyance en un DIEU qui se préoccuppe de tout, des récompenses et des punitions. La punition suprême étant la plongée en enfer pour l'éternité.

Chez les Antoinistes, rien de tout cela car pour eux, DIEU se trouve au sein de l'homme. La recherche de DIEU est donc une recherche de la perfection qui peut s'étendre sur un grand nombre d'existences grâce au mystère de la réincarnation.

Voici ce que le Père ANTOINE dit dans le chapitre " L'ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU BIEN":

" Pourquoi est-il dit que sans épreuve il n'est point d'avancement ? C'est parce que DIEU doit démolir petit à petit notre imperfection, pour s'établir en nous. DIEU n'est-il pas la Vérité, cette réalité que nous cherchons à faire comprendre ? Notre imperfection est-elle autre que l'erreur, la matière, l'imagination de notre esprit, le seul obstacle qui nous empêche d'aller à DIEU ?"

Et plus avant dans le même chapitre :

" Si Adam ne pouvait supporter DIEu, s'il souffrait de la réalité, combien ne le faisons-nous pas davantage, étant donné que la vue du mal n'a fait jusqu'à ce jour que grandir ! nous devenons de plus en plus sensibles à cette vue parce que nous ne cessons de lui donner plus d'extension, au lieu de l'anéantir.

  Pourquoi est-il dit qu'il faut aimer ses ennemis ? Parce que ce qui nous froisse en eux est leur côté réel, le côté divin, ce germe de DIEU qui est en nous. Voilà pourquopi nous disons que notre ennemi est notre DIEU. En effet, s'il n'est notre ennemi que par notre imperfection qui ne sait supporter DIEU puisqu'elle s'y oppose."

Et encore, dans le même chapitre:

" L'épreuve ? C'est DIEU qui veut s'établir en nous et qui doit y démolir une dose de matière équivalente à la dose de vertu que nous devons acquérir..."

 

 

 

 

19:38 Écrit par P.B. dans religion | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Avoir un blogging toujours à jour est très important pour maintenir le contact avec ces internautes, tout à l'instar des commentaires c'est pour ça que je vous laisse cette remarque pour vous encourager.

Écrit par : pronostic france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.