21/01/2008

IL EST NORMAL QU'UNE RELIGION SOIT SOUMISE A LA COMPARAISON, A LA CRITIQUE.

 

NE PAS CRAINDRE LA CRITIQUE, NI LA COMPARAISON !

     Une religion qui redoute la comparaison ou la critique est une religion qui n’est pas sûre d’elle-même. OU, il faudrait plutôt dire : « Un adepte qui fuit la critique, les remises en question est un adepte qui n’a pas encore la foi, qui manque de sûreté. »Voici deux extraits de l’Enseignement dans lesquels le Père ANTOINE aborde le sujet.

     Tout d’abord, un passage du chapitre « L’ETUDE DE L’ENSEIGNEMENT MORAL » :

« Je crois devoir faire remarquer à B. qu’une révélation n’est jamais une règle de conduite qui impose. Mon enseignement repose exclusivement sur la loi morale, tout être peut s’en pénétrer suivant son désir de s’améliorer. C’est de notre avancement moral que découle la loi de responsabilité et nous l’établissons pour tout ce que nous désirons retirer d’un enseignement. On ne peut correspondre avec une révélation que par la conscience et non par l’intelligence ; celle=ci étant la vue du mal, ne sert que pour nous faire compre,ndre le bien, puisque ce n’est que par son opposé que nous pouvons apprécier sa réalité…

   Considérons l’Enseignement comme une lumière qui nous servira de guide pour autant que nous nous y conformerons. »

     L’ Enseignement est un message universel. Il ne concerne pas les seuls antoinistes, ni les seuls occidentaux. Tout le monde a le droit de s’y intéresser avec un regard critique ou sympathique, ou, tout simplement, en simple curieux ou, encore, en simple étudiant qui cherche à étendre sa connaissance.

      Mais, dans le chapitre « COMMENT ON DOIT INTERPRETER CE QUI A ETE REVELE », le Père nous met en garde en ces termes : 

« Mais si nos intentions ne sont pas de nous améliorer, malgré tout notre développement, nous maintiendrons que l’erreur est la vérité car plus il est grand, plus il nous rend sensibles aux effets de toute chose où nous croyons voir la cause tandis qu’ils ne sont que l’opposé. L’humanité s’est autant éloignée de DIEU par son développement qu’elle en était rapprochée voici quelque mille ans ; en effet, plus cette évolution nous a civilisés, de plus de science nous sommes-nous pénétrés et d’autant- moins nous donne-t-elle l’idée de DIEU puisqu’elle s’oppose à la foi. ».

     Quand le Père ANTOINE dit que l’essentiel est, quel que soit le motif de l’approche, d’étudier l’Enseignement avec le but d’en tirer profit, de s’améliorer, il le dit déjà dans le chapitre auquel il est fait référence au début de l’article : 

« Considérons l’Enseignement comme une lumière qui nous servira de guide pour autant que nous nous y conformerons. » Ceci s’adresse bien sûr aux Antoinistes. Il poursuit : 

« J’ai révélé à la dernière séance que pour bien y puiser, il est bon de ne pas l’étudier pour soi-même, personnellement ».

     Pour ce qui touche les critiques ou les moqueries ou le mépris que certains pourraient émettre après avoir lu l’Enseignement, il est bon de se souvenir des paroles du Père dans le chapitre « REINCARNATION » : 

«  Il est parfois bien pénible d’entendre avancer des opinions contraires aux siennes. C’est bien là, cependant, que l’on nous rend les plus grands services en nous corrigeant du parti pris. Nous ne pouvons souffrir que de l’erreur. Plus l’homme est méchant et plus il voit le droit de son côté et la méchanceté chez les autres. Si nous sommes contrariés, affligés de l’opinion d’autrui, c’est que nous nous basons sur l’erreur. »

14/07/2007

LIBRES REFLEXIONS SUR LE NEUVIEME PRINCIPE.

 

REFLEXIONS SUR LE NEUVIEME PRINCIPE.

 

« TOUT CE QUI VOUS EST UTILE, POUR LE PRESENT

COMME POUR L’AVENIR,

SI VOUS NE DOUTEZ EN RIEN,

VOUS SERA DONNE PAR SURCROÎT :

CULTIVEZ-VOUS, VOUS VOUS RAPPELLEREZ LE PASSE ;

VOUS AUREZ LE SOUVENIR

QU’IL VOUS A ETE DIT : « FRAPPEZ, JE VOUS OUVRIRAI ;

JE SUIS DANS LE CONNAIS-TOI. »

 

Il ne faut pas essayer de brûler les étapes mais plutôt de les franchir au rythme de nos capacités.

Nous ne devons pas nous imaginer, et encore moins essayer, de tout changer en une seule fois, comme si on disposait d’une baguette magique. Si on a la foi et qu’on la garde en permanence, tout « viendra par surcroît » : nous franchirons les étapes au rythme de nos capacités qui iront toujours en s’accroissant. 

« Frappez, je vous ouvrirai » peut se transposer en « Laisse moi faire, tu auras tout ». Considérons cela comme une promesse et gardons en la foi, le reste nous sera « donné par surcroît »

« Cultivez-vous », cela signifie aussi qu’il faut apprendre à être désintéressé et intégralement neutre et aussi totalement sans jugement.

Au lieu de les juger, de voir le mal en eux, aidons les autres par l’exemple de la mise en pratique du message de l’ENSEIGNEMENT. Aidons-les ainsi à « frapper pour qu’il leur soit ouvert ».

En travaillant ainsi sans aucun but ni espoir de récompense, nous n’aurons rien demandé mais, à l’inverse, tout donné avec joie.

Il faut considérer chaque don comme un coup « frappé » à la porte et tout nous viendra en retour.

 

18/10/2006

L'INCARNATION: L'ALLEGORIE DU LABYRINTHE.

L'INCARNATION: L'ALLEGORIE DU LABYRINTHE.

     Nous avons déjà établi des comparaisons dans divers articles de ce blog: voir, par exemple, la trhéorie du puzzle ou celle de la montagne à escalader.

     Nous allons, aujourd'hui, en prendre une autre: celle du labyrinthe.

     Nous pourrions donc comparer l'incarnation dans laquelle nous nous trouvons présentement à un labyrinthe gigantesque au fond duquel nous nous débattons pour trouver la sortie.

     Nous savons bien qu'il n'y a qu'un chemin valable et une seule possibilité de sortie, tous les autres chemins n'étant que des impasses. Les suivre, c'est s'épuiser et perdre son temps!

     Une quantité invraisemblable de chemins se présentent donc à  nous, mais un seul est celui qu'il nous faut suivre pour arriver au but à atteindre!

     Nous voilà donc bien contraints de chercher, de tâtonner,de nous arrêter parfois pour réfléchir afin de ne pas nous introduire une secondfe fois dans la même impasse.

     Parfois nous désespérons. Il nous arrive souvent d'être sur le point d'abandonner et de nous résigner, voire nous complaire, à rester dans le labyrinthe.

     La comparaison du labyrinthe avec l'incarnation, imaginée pour avoir une meilleure compréhension de l'incarnation, est claire: les chemins trompeurs qui nous empêchent de trouver la sortie représentent tous les fluides matériels auxquels nous avons recours constamment. Plus nous y puisons, plus ils se multiplient et empêchent de trouver la sortie! Quand nous décidons de les délaisser, nous décidons de suivre le bon chemin, celui de l'enseignement divin et de sa mise en pratique constante.Alors nous puisons dans le fluide du progrès moral, celui qui  nous mène infailliblement à DIEU.

    

23/02/2006

LE MESSAGE DE DIEU.

DIEU ET SON MESSAGE.

 

     Les hommes sont libres de penser que DIEU n'existe pas ou que DIEU a créé le mal!

 

     DIEU a transmis, au fil des siècles,à l'humanité  un message d'amour par l'intermédiaire de quelques hommes, les prophètes.

 

     Parmi les prophètes, citons BOUDDHA, ABRAHAM, MOÏSE, JESUS, MAHOMET, LUTHER, ANTOINE...

 

     Dans ce message, exprimé de façon différente selon les lieux et les époques, le message est un message de liberté. DIEU nous a octroyé le libre-arbitre.

 libre-arbitre

     Il nous a laissé la liberté de croire en son existence ou non, de l'aimer ou non, de respecter ses principes ou  non.

 

     Le malheur , c'est qu'à chaque prophète correspond l'apparition de quelques hommes qui détournent le message, soit par incompréhension, soit par ignorance, soit malicieusement.

 

     Dans ce dernier cas, on se sert du message en le dévoyant pour attiser le fanatisme, pour s'assurer la mainmise sur d'autres hommes, pour soumettre d'autres à leur pouvoir!

 

     DIEU n'a rien à voir dans ces guerres, dans ces conflits. Si l'humanité, entière, écoutait sérieusement son message et s'efforçait de l'appliquer, en ferait la propagande par l'exemple personnel, aucun des ces malheurs ne serait jamais venu perturber la planète.

 

18:39 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enseignement, prophetes, message, dieu |  Facebook |

12/12/2005

Message d'une adepte

12-2005, 23:54:31
ANTOINISTE

je suis tellememt heureuse de voir qu'il existe un site même deux.Je n'en crois pas mes yeux. Je vais au temple antoiniste depuis l'âge de 4 ou 5 ans .j'ai l'impression qu'il y a mille ans. Mon grand père etait antoiniste il consultait. Ma mere a passé sa vie a ns parler du père et de l'enseignement. Et je suismoi même adepte.Malheuresemet ma foi me fait parfois défaut surtout en ce moment. J'aimerai savoir si il existe un forum où je pourrais converser avec des gens de foi. Cela est vraiment très important pour moi. D'autre part, à la mort de mon grad père, j'ai eu la chance de récupérer certains écrits privés du père et de mère puis certaines photos que je garde précieusement, seriez vous intéressés?

Voici le texte d'une adepte.

Pour commentaires et participation à une discussion éventuelle, veuillez cliquer à la rubrique "MAIL ME" qui se trouve en-tête de la colonne de gauche du blog.

Merci